"La fin de la génération Messi", "Pas de miracle" ... La presse argentine encore sous le choc après la défaite face à l'équipe de France

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

RDP ARG
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-07-01T09:31:24.593Z, mis à jour 2018-07-01T09:40:42.829Z

Au lendemain de la défaite de l'Argentine face aux Bleus en huitième de finale du Mondial 2018 (4-3), l'avenir de l'Albiceleste est longuement évoqué dans la presse argentine, insistant notamment sur l'après-Messi, qui pourrait prendre sa retraite internationale dans les jours qui viennent.

L'Argentine est sous le choc. Samedi, lors du huitième de finale opposant la France à l'Argentine, l'Albiceleste a subi une véritable démonstration de la part des Bleus (4-3), avec un festival technique du jeune Kylian Mbappé, auteur d'un doublé et à l'origine du penalty transformé par Griezmann pour l'ouverture du score (13e). 

Au lendemain de cette défaite, les médias argentins ont encore du mal à digérer la débâcle, se focalisant sur la fin de l'époque Messi. El Diario Uno s'interroge ainsi sur le futur de l'Albiceleste avec un titre évocateur : "Le futur est une inconnue", quand El Diario Época montre une photo de "La Pulga" à genoux, face contre terre, avec comme légende un simple "Tristesse".

Un avenir en question

Le futur est bel et bien sur toutes les lèvres avec Los Andes qui évoque l'élimination mais se penche d'ores et déjà sur l'après-Mondial et la reconstruction : "Éliminés et obligés de se renouveler". Même constat pour le journal Clarin, qui annonce d'ores et déjà "la fin de la génération Messi", alors que l'avenir de Messi en sélection est toujours en suspens, quand ses coéquipiers Javier Mascherano et Lucas Biglia ont annoncé leur retraite internationale dans la foulée de la rencontre.

Le célèbre journal sportif argentin Olé affiche dans sa Une une photo lourde de sens, avec Lionel Messi abasourdi, les yeux dans le vague, avec comme titre : "Nous ne sommes pas les meilleurs du monde". "La France a été largement supérieure et a sorti l'Argentine" poursuit le journal quand La Voz sous-entend une issue déjà prévisible avant même le match face aux Bleus. "Pas de miracle" titre ainsi le quotidien, comme pour insister sur la faiblesse de l'Argentine montrée dès la phase de poule, où elle s'était sortie péniblement des pièges islandais et nigérians pour poursuivre l'aventure derrière la Croatie.