France, Allemagne, Japon... Ces grandes nations absentes du dernier carré

France, Allemagne, Japon... Ces grandes nations absentes du dernier carré
Dans la peau des favorites, ou de sérieuses prétendantes, certaines nations attendues au tournant, n’ont pas su se hisser en demi-finales de la Coupe du monde.

L'épilogue du Mondial approche à la veille de la première demi-finale (Angleterre-États-Unis, 20h50 sur TF1, mardi) et certaines grandes équipes ont déçu ou sont totalement passées à côté de leur compétition pour d'autres. Suffisance, condition physique pas adéquate... Les explications sont nombreuses et les conséquences irrémédiables.

La France

Tout avait bien commencé pour les Bleues de Corinne Diacre, en s’imposant largement (4-0) contre une modeste équipe sud-coréenne, idéale pour engranger de la confiance, pour la suite de la compétition. Pourtant au fil des rencontres, le collectif français a laissé entrevoir quelques failles. Si Amel Majri et ses coéquipières ont ensuite disposé de la Norvège (2-1), et du Nigeria (1-0), le contenu n’a pas été exempt de tous reproches. C’est logiquement que les États-Unis ont remporté le quart de finale, qui les opposait aux Bleues (2-1), grâce à un doublé de Megan Rapinoe, sans pour autant montrer leur meilleur visage. À court de forme physiquement après une grosse saison, marquée par un nouveau sacre en Ligue des champions, les nombreuses joueuses de l’OL (Le Sommer, Henry, Renard, Majri, Bouhaddi….) qui composent l’équipe de France n’ont pas toutes été à leur meilleur niveau.

L’Allemagne

Privée la majeure partie du temps de sa star Dzsenifer Marozsán, blessée durant le premier match face à la Chine (1-0), la Mannschaft a souvent joué sur un courant alternatif. Quand l’adversité s’est élevée, les Allemandes ont failli. Face à une belle équipe suédoise, Alexandra Popp et ses coéquipières se sont logiquement inclinées en quart de finale (1-2). L’équipe championne olympique et deuxième nation au classement Fifa, n’entreverra pas les demi-finales.

Le Japon

Le finaliste malheureux du Mondial 2015 a fortement déçu durant cette édition. Les Japonaises ont livré des prestations bien en-dessous de leurs qualités. Portées par Saki Kumagai, la formation entraînée par Asako Takakura n’a pas été à la hauteur de son standing, ni de l’événement. Après une phase de poule poussive (1 nul, une défaite, une victoire), les Japonaises sont tombées face aux Pays-Bas (2-1), dès les huitièmes de finale. Une compétition à oublier…

Le Canada

Comme le Japon, le Canada est totalement passé à côté de sa Coupe du monde. Cinquièmes au classement Fifa et expérimentées (7 phases finale), les Canucks n'ont pas tenu leur rang. S’ils elles n’ont pas rencontré la moindre difficulté pour se défaire d’équipes de rang inférieures comme le Cameroun (1-0), ou la Nouvelle-Zélande (2-0) dans un premier temps, les Canadiennes se sont ensuite inclinées en huitième de finale face à la Suède (1-0), beaucoup trop tôt.

L’Australie

Que ce fut laborieux pour l’Australie. Les joueuses d’Ante Milicic ont montré leurs limites dans le jeu. Pourtant très régulières depuis plusieurs éditions, les Australiennes ont eu toutes les peines à confirmer les attentes placées en elles. Quart de finaliste en 2007, 2011, 2015, l’Australie a quitté la compétition en huitième de finale, défait aux tirs au but par la Norvège (1-1, 1-4). Les Matildas n’y étaient plus habituées.

Farid Sarr

Vidéos associées

News associées