Coupe du monde : pas de panique, Leo Messi n'y arrive pas quand ça commence à chauffer

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

messi
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-06-29T06:00:18.766Z, mis à jour 2018-06-29T06:00:18.766Z

Lionel Messi a enfin marqué face au Nigeria, mardi. L'Argentine en avait bien besoin. Mais maintenant qu'arrivent les matchs couperets, l'histoire nous a appris que le capitaine de l'Albiceleste allait devenir inoffensif. Explications.

À deux jours du 8e de finale entre la France et l'Argentine (samedi 16 heures sur TF1), on se cherche des raisons d'espérer. Car oui, le bilan des Bleus face à l'Albiceleste n'est pas bon. A fortiori dans un Mondial puisqu'en 1930 comme en 1978, la France a perdu (1-0 et 2-1). A cela s'ajoute évidemment le fait que c'est l'imprévisible Leo Messi qui nous barre la route. Mais nous avons déniché une statistique qui pourrait permettre aux plus anxieux de se détendre un petit peu. La star de l'Albiceleste Lionel Messi, considéré de très loin comme le meilleur joueur de la sélection argentine et qui a enfin déclenché son compteur-but face au Nigeria n'a jamais marqué lors des matches à élimination directe en Coupe du monde. Ouf. En quatre participations au Mondial (2006, 2010, 2014, 2018) et tout au long des 666 minutes de jeu effectif disputées dans des phases de qualification directe, La Pulga n'a jamais trouvé le chemin des filets. S'il pouvait aussi s'égarer sur celui qui mène aux cages de la Cosmos Arena de Kazan...

Des buts mais en phases de poule

Sélectionné pour la première fois à la Coupe du monde en 2006, Lionel Messi, qui n'est pas encore la star interplanétaire qu'il va devenir, n'est pas titulaire. Il marque son premier but lors du match de poule face à la Serbie (6-0). De retour pour sa seconde Coupe du monde en 2010, le Ballon d'or 2009 rend un zéro pointé et n'inscrit pas le moindre but pour sa sélection. Ce n'est pas faute d'avoir essayé : il a tiré 29 fois au but sur l'ensemble de la compétition. Les Argentins se font sortir par l'Allemagne en quart de finale (0-4). 

Invisible quatre ans auparavant, La Pulga débarque donc au Brésil à l'été 2014 avec la maxi-grinta. Il inscrit quatre des six buts de l'Argentine lors des phases de poule face à la Bosnie-Herzégovine (2-1), l'Iran (1-0) et le Nigeria (2-3). Mais jusqu'à la finale perdue face à l'Allemagne (1-0), Messi ne marque plus aucun but et n'adresse qu'une seule passe décisive pour Angel Di Maria en 8e de finale face à la Suisse (2-0). L'Albiceleste finit vice-Champion du monde après sa défaite face à la Mannschaft (4-0).

Cette année, la Coupe du monde n'a pas démarré sous les meilleurs auspices pour La Pulga (et toute sa sélection). En difficulté face à l'Islande (1-1) et invisible lors du revers face à la Croatie (0-3), Messi est sorti de sa boite mardi pour sauver in extremis les siens lors du dernier match de poule en inscrivant le premier but de l'Albiceleste face au Nigeria (1-2). Un déclic ? Pour les Bleus, espérons que non...

>> Retrouvez toutes les infos sur la Coupe du monde