France – Argentine : deux effectifs qui se connaissent si bien

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

équipe de france les bleus
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-28T10:17:34.869Z, mis à jour 2018-06-28T10:17:42.449Z

Sur les 23 Français et 23 Argentins qui disputent la Coupe du monde et se rencontreront en huitième de finale, samedi 30 juin à 16h, beaucoup se côtoient au quotidien au sein de leur club. Une proximité qui pourrait être utile aux deux sélectionneurs afin d’affiner leur stratégie.

Barcelone, PSG, Juventus… Les grands clubs sont généralement composés de grands joueurs. Et les équipes de France et d’Argentine n’en manquent pas. Au quotidien, Français et Argentins se côtoient dans les meilleurs clubs européens. Un atout dont vont naturellement se servir Didier Deschamps et son homologue argentin, Jorge Sampaoli, en vue du huitième de finale qui les attend, samedi 30 juin (match à suivre dès 16 heures sur TF1).

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le sélectionneur argentin va sonder ces joueurs sur les qualités de ses adversaires. "J’ai effectué une démarche similaire quand nous avions affronté l’Italie en amical (le 23 mars dernier, ndlr). C’est important d’écouter ce que les joueurs ont à me dire, même si à la fin du compte c’est moi qui prend les décisions", avait-il récemment confié.

>> La France rencontrera l'Argentine

>> Que pensent Messi et ses coéquipiers des Bleus ?

Umtiti et Dembélé, espions de Messi...

Dans cette optique, Didier Deschamps ne va pas se priver de la mine d’informations que peuvent lui donner Samuel Umtiti et Ousmane Dembélé au sujet de Lionel Messi, avec lequel ils s’entraînent tous les jours à Barcelone. Idem concernant les Turinois Gonzalo Higuain et Paulo Dybaba (même si ce dernier est peu utilisé par Sampaoli) que Blaise Matuidi a découverts cette saison à la Juve.

Même s’il a très peu joué cette saison en raison de sa rupture des ligaments croisés, Benjamin Mendy sait sans doute comment défendre astucieusement sur son coéquipier de Manchester City, Sergio Agüero. Il peut également conseiller les attaquants français sur les carences du défenseur central des Citizens, Nicolas Otamendi. L’autre défenseur central de l’Albiceleste, Marcos Rojo, a sans doute lui aussi des faiblesses que Paul Pogba ne peut ignorer, les deux joueurs évoluant ensemble depuis deux ans à Manchester United.

Steven NZonzi saura, lui, peut-être renseigner Didier Deschamps au sujet des joueurs du FC Seville que sont Gabriel Mercado et Ever Banega, coéquipier très apprécié de la Pulga. Même le troisième gardien des Bleus, Alphonse Areola, pourrait être précieux dans cet exercice, lui qui s’entraîne chaque jour au Camp des Loges du PSG avec Angel Di Maria et Giovani Lo Celso (même si ce dernier n’a pour l’instant pas joué une seule minute dans ce Mondial).

Mbappé, décortiqué par Di Maria

Evidemment, cela va dans les deux sens, tous ces Argentins connaissent les petits défauts des joueurs Français. Et les deux milieux de terrain argentins du PSG, eux, ne se priveront pas de donner à leur vestiaire des conseils sur la meilleure manière d’asphyxier Kylian Mbappé.

Quant au gardien argentin Willy Caballero, auteur d’une énorme boulette face à la Croatie, il sera sans doute plus utile pour donner à Jorge Sampaoli des indices afin de tenter de déstabiliser ses coéquipiers de Chelsea, N’Golo Kanté (si tant est que cela soit possible) et Olivier Giroud.


>>> VIDÉO. Revoir la grosse boulette de Caballero face à la Croatie