Pourquoi les Bleus jouent avec des chaussettes bleues... et pas rouges

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Grand format de France USA
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-16T10:42:21.125Z, mis à jour 2018-06-16T10:43:24.166Z

Opposée à l’Australie, au Pérou et au Danemark dans le groupe C, l’équipe de France doit varier les ensembles maillots-shorts-chaussettes pour satisfaire l’exigeant règlement de la Fifa en la matière. Un code vestimentaire qui ne s'explique pas par les histoires de sponsors.

C’est peut-être un détail pour vous mais pour d’autres, ça veut dire beaucoup. Lors de leurs trois premiers matchs de Coupe du monde, contre l’Australie le 16 juin, le Pérou le 21, puis le Danemark le 26, les Bleus n'évoluent pas toujours en bleu. Et même les ensembles maillots-shorts-chaussettes varient bien au-delà des classiques combinaisons maillot bleu-short blanc-chaussettes rouges (domicile) et maillot blanc-short bleu-chaussettes blanches (extérieur). Dans quelles proportions exactement ? Et pourquoi cela ? Parce que la Fifa prend la chose très au sérieux et choisit elle-même les couleurs des équipements portés par les joueurs durant les matchs d’un Mondial.

Voici ce que stipule son règlement sur le sujet, à l’article 24 : “Chaque équipe doit informer la Fifa de la couleur de ses deux tenues (maillot, short et chaussettes) officielle et de réserve, l’une devant être plutôt sombre, l’autre plutôt claire. C’est la Fifa qui informera les équipes des couleurs qu’elles porteront pour chaque match, en essayant de faire en sorte que chaque équipe porte ses couleurs officielles. Si les couleurs des deux équipes risquent d’être confondues, l’équipe A du calendrier des matches officiel sera autorisée à porter sa tenue officielle et l’équipe B portera sa tenue de réserve. Si nécessaire, les deux équipes combineront leur tenue officielle et celle de réserve. La Fifa fera en sorte que chaque équipe porte ses couleurs officielles au moins une fois dans la phase de groupes.“

De la couleur au noir et blanc


Sur cette base, l’instance a décidé que l’équipe de France, censée "recevoir" lors de ses deux premières rencontres (équipe A dans le calendrier) et "se déplacer" lors du troisième (équipe B dans le calendrier), portera une combinaison maillot bleu, short blanc et chaussettes bleues contre l’Australie ; une autre maillot bleu, short bleu et chaussettes rouges contre le Pérou ; et enfin une combinaison maillot blanc, short bleu et chaussettes blanches contre le Danemark.

Comment en est-on arrivé à un tel résultat ? Il faut déjà savoir que, dans ses choix, la Fifa doit tenir compte du fait que les matches de Coupe du monde sont diffusés dans le monde entier, y compris dans des zones où l’on consomme encore du football sur des écrans noir et blanc. Le règlement veille ainsi à ce que teintes sombres et claires s’opposent, par contraste, pour chaque élément des équipements, crampons mis à part (car moins visibles à l’écran).

Le cas du match France-Australie illustre à merveille toutes les nuances qu’impliquent ces décisions : les Bleus, qui "reçoivent", porteront un maillot bleu (domicile, sombre) et un short blanc (domicile, clair) et les Australiens un maillot jaune (domicile, clair) et un short vert (extérieur, sombre). En revanche, les chaussettes rouges habituelles des Bleus "à domicile", comme les chaussettes blanches de la tenue "extérieur", pouvaient être confondues avec les chaussettes jaunes australiennes sur un écran noir et blanc, d’où le choix des chaussettes bleues pour ce match spécifique. Durant lequel il ne faudra donc plus surnommer les Bleus les "Tricolores". La télégénie est à ce prix-là. 

en savoir plus : Equipe de France de Football, Coupe du Monde 2018 : France - Australie, Coupe du Monde 2018 : France - Pérou, Coupe du Monde 2018 : Pérou - Danemark