France-Norvège (2-1) : Dans la souffrance, les Bleues enchaînent

COUPE DU MONDE 2019 - L'équipe de France a quasiment validé sa qualification pour les huitièmes de finale de la compétition, mercredi soir à Nice, après sa victoire étriquée face à la Norvège (2-1).

Groupe A - France / Norvège : 2-0

Buts : Valérie Gauvin (46e), Le Sommer (72e, S.p) / Renard (54e CSC)

La victoire en souffrant. L’équipe de France a signé une deuxième victoire en deux rencontres dans sa Coupe du monde après son court succès face à la Norvège (2-1), mercredi soir à Nice, et presque validé son billet pour les huitièmes de finale. Si cette qualification n'est pas strictement officielle, c'est la faute au succès du Nigeria face à la Corée du Sud plus tôt dans la journée (2-0).

Les filles de Corinne Diacre retrouveront le Nigeria lundi prochain pour assurer définitivement leur participation à la phase finale. Si mathématiquement, ce n’est pas encore officiel, cette qualification est presque dans les mains des Bleues, qui seront au pire des cas dans la liste des meilleures troisièmes de groupe.

Le VAR a délivré les Bleues


Bousculée pendant une mi-temps, les coéquipières d’Amandine Henry ont fait la différence après le repos. Lancée dans la partie par le but de Valérie Gauvin (47e), les Françaises ont ensuite subi un énorme coup sur la tête avec le but contre son camp de Wendie Renard (54e). Un but largement évitable et plus dû à la précipitation, combiné à une mauvais communication collective, qu’à autre chose.

Après avoir digéré l’égalisation, les filles frappées du coq sont reparties à l’assaut de la surface de réparation norvégienne. Avec un certain succès puisque Marion Torrent a obtenu un penalty à la 72e minute après avoir reçu un coup de crampon sur l’extérieur de son genou droit. Après consultation du VAR, l’arbitre allemande Bibiana Steinhaus a désigné le point de penalty.

Eugénie Le Sommer s’est ensuite chargée de transformer la sentence. Pas toujours en contrôle, les Bleues ont su aller chercher un succès précieux face à un adversaire aux qualités défensives certaines, mais trop peu dangereuses. Le plus important, ce n’est pas comment on gagne, mais juste de gagner. Les Bleues ont montré qu'elles avaient du répondant.

Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 - Le soulagement de Wendie Renard après le penalty de Le Sommer

Vidéos associées

News associées