Iran-Espagne (0-1) : le match en un coup d’œil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16B5T4
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-20T21:07:23.828Z, mis à jour 2018-06-20T21:08:07.968Z

Les Espagnols se sont imposés dans la douleur face à des Iraniens déterminés à faire bloc coûte que coûte. Un but gag, un but refusé et un penalty oublié auront marqué ce match.

Le résumé du match

Que ce fut difficile ! Au moins autant pour nous devant notre écran que pour les Espagnols sur le terrain. Les hommes de Fernando Hierro ont dû attendre la 54e minute pour ouvrir le score face à de courageux Iraniens dans leur deuxième match du goupe B. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Toute la première période se sera résumée à des tentatives espagnoles se fracassant sur le bloc iranien, très bas. Les onze joueurs de la Team Melli étant (très) souvent tous dans leurs 20 mètres. 

Il aura fallu un but gag de Diego Costa, aidé par la défense iranienne, pour débloquer la situation. Et réveiller des Iraniens qui ont multiplié les occasions jusqu’à marquer. Mais l’égalisation de Ezatolahi a été refusée pour hors-jeu, après consultation des arbitres vidéo, alors que les Iraniens célébraient déjà leur but. Puis est venue la séquence rugby-pétanque dans la surface iranienne qui aurait pu déboucher sur un penalty espagnol si l’arbitre avait vu Ramin, au sol, bloquer le ballon du coude.

L'homme du match

David Silva a tout donné, Beiranvand a défendu ses cages comme un ogre. Mais c'est le bénéficiaire du coup du sort de la soirée qui nous a marqués. Diego Costa, élu homme du match à l'issue de la rencontre, est également le nôtre. Ça tombe bien ! Un bon attaquant ne peut briller sans un peu de réussite. Mercredi soir à Kazan, Diego Costa a marqué sans trop le vouloir, après que le ballon ait ricoché sur la jambe d'un défenseur adverse avant de rebondir sur la sienne et de trouver les filets.  "J'ai eu un peu de chance mais je suis content", s'est-il contenté de commenter à la télévision espagnole. Buteur trois fois en deux matches, il a marqué sur ses trois seuls tirs cadrés de la compétition.

La stat' du match

A tous ceux qui pensaient que ce match ne resterait pas dans l'histoire, sachez que vous avez tort. Isco, avec 138 ballons, est devenu face à l'Iran le joueur espagnol à avoir touché le plus de ballons dans une Coupe du monde depuis 1966. En première période, Sergio Ramos et lui ont d'ailleurs touché plus de ballons que toute l'équipe iranienne réunie. Rien d'étonnant quand on sait que l'Espagne a largement dominé dans la possession (70% contre 30%).


>>> Revivez la match en direct sur LCI.fr

>>> Le classement des buteurs de ce Mondial

en savoir plus : Equipe d'Espagne de Football, Equipe d'Iran de Football