Quel avenir pour Didier Deschamps en cas de défaite face à l'Argentine ?

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16N5GA
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-30T09:45:42.043Z, mis à jour 2018-06-30T09:48:16.148Z

Après le France-Argentine de ce samedi, Didier Deschamps deviendra le sélectionneur à avoir disputé le plus de matches à la tête des Bleus, avec 80 unités. En cas d’échec, que peut-il advenir du champion du monde 98 ?

Certes, pour l’instant, les résultats plaident en sa faveur puisque les Bleus ont terminé les phases de poule en tête de leur groupe. Mais le style de jeu développé par l’équipe de France met Didier Deschamps sous le feu des critiques. Et elles pourraient s’aggraver si ses joueurs venaient à être éliminés par l’Argentine ce samedi en huitième de finale du Mondial russe. 

Mais le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a pris les devants pour essayer d’enlever un peu de pression des épaules de Didier Deschamps. Lui qui avait assigné la présence en demi-finale à cette édition 2018 comme objectif pour les Bleus a affirmé ces dernières semaines que le sélectionneur conserverait son poste jusqu’au terme de son contrat, en 2020. "Didier mérite le plus profond respect. Il n’a dans son contrat jusqu’en 2020 aucune ligne négative. J’entends qu’il soit responsable de cette formation jusqu’à cette date" a-t-il assuré. En 2020, année du prochain Euro, "il sera présent, quoi qu’il arrive" a affirmé le président de la FFF dans le journal L’Equipe vendredi. 

Avec les Bleus, qu’il a repris en juillet 2012, Didier Deschamps a atteint les quarts de finale au Mondial 2014 et a perdu en finale de l’Euro en 2016. Alors, on avait imaginé qu'avec un Pogba plus mature et un Griezmann qui se serait plus affirmé, il serait difficile pour le sélectionneur de faire moins bien qu’en 2014 au Brésil. C’est pour cela que l’objectif d’atteindre le dernier carré de la compétition avait été fixé aux Bleus. 

L'ombre de Zinedine Zidane

Mais depuis un mois pile, l’ombre de Zinedine Zidane plane désormais au-dessus de l’équipe de France, après que ce dernier a quitté son poste d’entraîneur du Real Madrid après trois sacres en Ligue des champions. Il "sera à un moment sélectionneur. Quand ? Je ne peux pas le dire. Ça arrivera quand ça arrivera" avait d’ailleurs réagi Didier Deschamps peu de temps après l’annonce de Zizou. Il espère sûrement pour lui que ce soit le plus tard possible, à moins que les Bleus ne débutent le 6 septembre face à l'Allemagne, l'inédite "Nations League" de l'UEFA, première étape de la qualification à l'Euro 2020, avec un nouveau coach aux manettes.


>> Retrouvez toutes les infos de la Coupe du monde