Japon-Pologne (0-1) : le match en un coup d'œil

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 16T1C7
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-28T17:58:20.161Z, mis à jour 2018-06-28T17:58:37.949Z

Malgré sa défaite 1-0 face à la Pologne ce jeudi, le Japon a accroché sa qualification pour les huitièmes de finale, prenant la deuxième place du groupe H devant le Sénégal, au nombre de cartons jaunes.

Le résumé du match

Au bout de l'ennui, le Japon a sauvé sa peau. Dans une rencontre totalement fermée lors de laquelle les deux formations ont refusé le jeu, la Pologne est venue à bout des Blue Samuraï sur le score de 1-0, grâce à une réalisation de Jan Bednarek à l'heure de jeu (60'). Servi parfaitement sur coup-franc par Rafal Kurzawa, le défenseur de Southampton a propulsé d'une reprise du pied droit le ballon dans les filets de Kawashima, auteur d'un très bon match dans ses cages. 

Timides dans le domaine offensif, les Japonais n'ont quasiment jamais été en mesure d'inquiéter la défense polonaise et s'en sont remis au résultat de l'autre rencontre, opposant la Colombie et le Sénégal. Les Cafeteros ont fait la décision dans le dernier quart d'heure grâce à une réalisation de Yerry Mina, le défenseur du FC Barcelone (74'). 

Avec ce résultat, le Japon préserve la deuxième place du classement derrière la Colombie, aux dépens du Sénégal, éliminé au nombre de cartons jaunes récoltés durant le Mondial, six contre trois pour le Japon. Les deux qualifiés affronteront la Belgique et l'Angleterre, selon le classement du groupe G.

>> Revivez le match

L'homme du match

Malgré la défaite, le portier des Blue Samuraï Eiji Kawashima, qui évolue au FC Metz, a sauvé à plusieurs reprises les siens pour préserver un score de 1-0 jusqu'au coup de sifflet final. Juste après la demi-heure de jeu, à la 32e minute, Kawashima a notamment effectué un arrêt extraordinaire face à l'ancien Rennais Kamil Grosicki, auteur d'une tête surpuissante sur un centre de Jedrzejczyk.

La stat' du match

Qualifié grâce au faible nombre de cartons jaunes récoltés durant la compétition, trois contre six pour le Sénégal, le Japon est également la sélection qui a concédé le moins de fautes parmi les équipes ayant disputé trois rencontres.