Jill Ellis : "On a des armes qui nous rendent moins prévisibles"

Jill Ellis, La sélectionneure des Etats-Unis a livré son ressenti sur le début de ce Mondial. Les Américaines qui ont disposé facilement de la Thaïlande (13-0), défieront dimanche le Chili.

À chaque Mondial, les Américaines sont attendues au tournant, sans avoir pris pour habitude de décevoir. Leurs adversaires en font souvent les frais. Et la vitrine à trophées est bien garnie. Avec 3 sacres en Coupe du monde, 4 victoires en Jeux Olympiques, les «Stars and Stripes» ont le plus beau palmarès du football féminin. Cette année elles remettent leur titre en jeu. Sereine avant d’affronter une modeste équipe du Chili (39e au classement Fifa), la sélectionneure, Jill Ellis a livré quelques secrets sur ce qui fait la force de son équipe.

«Il y a plusieurs façons d’enfoncer un adversaire»

Face à la Thaïlande sèchement battue (13-0), Alex Morgane et ses coéquipières ont livré un récital. Une force collective expliquée en partie par la coach américaine. «Le danger peut venir de partout dans cette équipe. Il y a plusieurs façons d'enfoncer un adversaire. On a des armes qui nous rendent moins prévisibles. Beaucoup de profils différents. C'est une équipe qui attaque et qui défend à onze. On l'a construite sur les forces de nos joueuses», assure-t-elle dans une interview accordée à L’Équipe. Pour rappel, les États-Unis et la France pourraient se rencontrer en quarts de finale, si les deux équipes terminent première de leur groupe et gagnent leurs huitièmes. Les deux formations se sont déjà croisées quelques mois avant le Mondial, les Américaines l’avaient emporté (0-2). On espère une issue plus favorable cette fois-ci pour les Bleues.

Farid Sarr

Vidéos associées

News associées