Dans l'actualité récente

Ochoa, Kane, Kanté, Modric, Ronaldo... Notre onze-type du premier tour

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Cristiano Ronaldo Iran Portugal
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-29T19:30:25.504Z, mis à jour 2018-06-29T19:41:31.936Z

Les huitièmes de finale se profilent. L'occasion de constituer l'équipe-type de ce mondial avec ceux qui ont brillé au cours des trois derniers matchs.

Que dire de ce premier tour de la Coupe du Monde ? On a attendu l'explosion de joueurs encensés tout au long de l'année, on a été parfois déçus par le jeu inexistant ou plat de certaines équipes, on a assisté à des éliminations surprises et puis surtout, on a vu des joueurs briller avec leur maillot national. Voici le onze-type sélectionné par la rédaction. 

>> Les enseignements à tirer du premier tour du Mondial

Gardien 

Guillermo Ochoa : Face à l'Allemagne, tenante du titre, le gardien mexicain était dans un état de grâce

>> Ochoa, le seul mur dont le Mexique a besoin

Défense  

Aleksandar Kolarov : Double champion d'Angleterre avec Manchester City (2012, 2014) et demi-finaliste malheureux en Ligue des champions cette saison avec l'AS Rome, le capitaine serbe est l'auteur d'un sublime coup franc direct face au Costa Rica de Keylor Navas, le portier du Real Madrid. 

Andreas Granqvist : Capitaine de la sélection suédoise, il est le successeur de Zlatan Ibrahimovic. Autant dire que le challenge était de taille mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a été relevé haut-la-main. Si la Suède a accédé aux huitièmes, c'est aussi grâce à lui et ses deux buts. 

Thiago Silva : Le défenseur du PSG semble en bien meilleur forme qu'il y a quatre ans, comme si la pression était retombée. Pouvait-il faire pire ? Sans doute pas. Et puis il a participé à la qualification de son équipe en étant à la fois rempart et buteur. Pas mal ! 

>> Revoir le but de Thiago Silva face à la Serbie

Sime Vrsaljko : Avec son compatriote Luka Modric, le défenseur croate et latéral droit de l'Atlético n'a pas chômé, en plus de tailler les argentins.

>> "J’ai vu les Argentins pleurer comme des petites filles" : le Croate Vrsaljko pas tendre avec l'Albiceleste

Milieu de terrain 

Isco : Seul joueur au niveau attendu de la Roja, cette année, Isco peut se targuer d'être la satisfaction de la sélection. La seule, peut-être... 

N'Golo Kanté : A-t-on encore besoin de vous préciser pourquoi on a choisi de mettre "NG" dans ce onze-type ? Il suffit juste de se rappeler de son match de folie, face au Pérou. 

>> Les meilleures phrases pour bien parler de N'Golo Kanté

Luka Modric : Le mérite des Croates ? Avoir su dominer un groupe à priori plus difficile que les autres. Face à l'Argentine, ils ont créé la surprise. De quoi les prendre "sérieusement" au sérieux pour la suite. 

>> Revoir le but magnifique de Luka Modric face à l'Argentine

Philippe Coutinho : Auteur de deux buts depuis le début de ce mondial, le milieu de Barcelone est le véritable leader de cette Seleçao. 

>> Oublié Neymar, le sauveur du Brésil c'est Coutinho

Attaque  

Cristiano Ronaldo : Il est quasi impossible à arrêter depuis le début du Mondial : il marque des triplés, des buts décisifs tout en assurant le show. Bon, ok, il a raté un penalty et a eu un geste d'agacement contre l'Iran, mais peut-on lui en vouloir après un tel début de mondial ? 

>> Cristiano Ronaldo : "J'ai toujours cru en moi" 

>> Revoir le triplé de Cristiano Ronaldo face à l'Espagne

Harry Kane : Indispensable capitaine des Three Lions que l'on attendait pas forcément, Harry Kane est dans le classement de tête des meilleurs buteurs de ce début de mondial, avec cinq buts. What else ?

>> Kante, Ronaldo, Lukaku... Le classement des meilleurs buteurs de la Coupe du monde


>> Toutes les infos sur la Coupe du monde