L'Afrique absente des huitièmes de finale du Mondial pour la première fois depuis 1982

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16T1GR
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-28T19:42:47.533Z, mis à jour 2018-06-28T19:42:53.712Z

Après huit éditions d'affilée avec une équipe en huitièmes de finale, l'Afrique ne verra aucun de ses représentants au prochain tour du Mondial 2018. L'Egypte, le Maroc, la Tunisie, le Nigeria et le Sénégal ont tous calé en phase de poule.

Après l'Egypte, le Maroc, la Tunisie et le Nigeria, au tour du Sénégal. Ce jeudi, les Lions de la Teranga ont été éliminés du Mondial après leur défaite face à la Colombie (1-0). Sur le fil, la sélection d'Aliou Cissé a vu celle du Japon lui chiper la deuxième place du groupe H, derrière la Colombie, grâce à un nombre de cartons jaunes moins important, trois contre six pour le Sénégal. 

Conséquence de cette élimination, l’Afrique n’aura aucun représentant lors des huitièmes de finale de la compétition, une première depuis 1982. En effet, depuis le Mondial 1986 au Mexique, au moins une sélection du continent africain était présente lors de la phase finale du tournoi. Cette même année, c’était le Maroc qui accédait au tableau final, avant que le Cameroun ne prenne le relais en 1990, atteignant les quarts de finale.

Trois quarts de finale en 1990, 2002 et 2014

Dans les deux éditions suivantes, en 1994 et 1998, le Nigeria accédera aux huitièmes de finale, butant sur l’Italie (2-1) et le Danemark (4-1). En 2002, c’est le Sénégal qui ira jusqu’en quarts de finale, éliminé par la Turquie avant le dernier carré (1-0). C’est ensuite le Ghana qui sortira des poules avant d’être étrillé par le Brésil en 2006 (3-0) puis d’être éliminé cruellement par l’Uruguay en 2010, avec notamment l’épisode de la main de Luis Suarez couplée au penalty raté d’Asamoah Gyan (1-1 ; 4-2 t.a.b.). 

Lors de la dernière édition, au Brésil, c’est l’Algérie qui s’était défait de la Russie et de la Corée du Sud dans le groupe H, pour se hisser avec la Belgique en huitièmes de finale. Au terme d’un match héroïque, les Fennecs chuteront ensuite face à l’Allemagne, le futur champion du monde (2-1). Aucune des cinq équipes africaines présentes dans ce Mondial n’auront donc l’occasion de rééditer l'épopée algérienne cette année.