L'Angleterre bat le Cameroun dans la polémique et rejoint la Norvège en quarts

COUPE MONDE 2019 - Vainqueur logique du Cameroun (3-0), dimanche à Valenciennes, en huitième de finale, l'Angleterre a décroché son billet pour défier la Norvège en quarts.

Angleterre - Cameroun : Les Lionnes reprennent un quart

L'Angleterre a fait le travail avec sérieux, mais sans sérénité. Dans une rencontre marquée par une grosse polémique d'arbitrage, à cause du VAR, la sélection dirigée par Phil Neville a logiquement décroché son billet pour les quarts de finale, où elle défiera la Norvège, mais elle n'a pas convaincu outre-mesure par sa capacité de gestion. Ce sera le cinquième quart de finale de l'histoire de sélection anglaise en Coupe du monde.

Lancée dans la rencontre par le but marqué sur coup franc indirect par Stephanie Houghton dès la 14e minute, l'Angleterre a ensuite mis un gros sur le casque à son adversaire en marquant juste avant la pause grâce à sa sérial-buteuse Ellen White. Avec quatre buts à son compteur depuis le début de la compétition, la fan n°1 d'Anthony Modeste a confirmé qu'elle était des joueuses les plus importantes de ce Mondial.

Le VAR est encore entré en scène

Confirmé après visionnage du VAR, ce deuxième but a curieusement fait du mal aux Lionnes. Mal revenues sur la pelouse après la mi-temps, les coéquipières de Fran Kirby ont concédé du terrain, perdu le ballon et la bataille de l'engagement. Ce retour hésitant leur a coûté un but, marqué par l'incontournable Ajara Nchout. Adroite, précise et puissante, la n°3, qui avait envoyé les siennes en phase finale, a apporté l'espoir.

Mais l'espoir est rapidement parti, le temps d'une communication audio entre l'arbitre de la rencontre, la Chinoise Qin Liang, et la VAR Room. Finalement refusé pour un hors-jeu de position, de la passeuse, ce but est devenu l'épicentre d'une fin de rencontre marquée par la polémique. Une polémique encore née à cause de l'utilisation du VAR.

Sortie du match après leur coup de sang, les Camerounaises ont quand même encore tenté leur chance face au but anglais. Mais maladresse, imprécision et tension ont empêché les autres lionnes de faire mouche. Juste avant l'heure de jeu, les demi-finalistes ont tué la rencontre grâce à un but signée Alex Greenwood. Même plus ouverte, la fin de match n'avait plus le même goût.

Vidéos associées

News associées