Les Américaines sous le feu des critiques après la Thaïlande

COUPE DU MONDE 2019 - Critiquées pour des célébrations jugées excessives lors de leur succès face à la Thaïlande (13-0), les Américaines ont clarifié les choses.

Beaucoup de buts, pour une joie trop excessive. Les célébrations des 13 buts marqués par les joueuses de la sélection des Etats-Unis face à la Thaïlande, mardi dernier, ont déclenché une énorme polémique en Amérique du Nord depuis 24h. Anciens joueurs devenus consultants, anciennes joueuses, journalistes, tout le monde ou presque s’en est pris aux championnes du monde en titre qui n’auraient pas respecté leurs adversaires en ne levant pas le pied en fin de rencontre et en célébrant les derniers buts comme si elles allaient remporter le titre.

C'est surtout chez le voisin et rival canadien, c’est important de le préciser, que les critiques négatives ont fusé. L’ancienne internationale Claire Rustad ne s’est pas privée d’allumer Team USA. "Je pense qu’elles auraient dû gagner ce match avec plus d’humilité et auraient pu éviter de faire ça", a-t-elle souligné. "Célébrer les buts marqués aussi tard dans le match n’était tout simplement pas nécessaire. Mais c’est quoi ça ?"

Pour Kaylyn Kyle, 101 sélections avec le Canada entre 2008 et 2017, l’attitude des Américaines a dépassé l’entendement. "C’est la meilleure équipe du monde. J’ai été dégoûtée de voir ça", a déclaré la milieu de terrain. "Mais voir ces joueuses compter leurs buts… Je me suis sentie embarrassée car j’ai moi-même été une athlète professionnelle. Des enfants les ont vu compter leurs buts et célébrer tout ça quand il y a avait 8-0, 9-0 et 10-0."

"Ce sont des buts dont a rêvé toute notre vie"

Surprises par la polémique, les joueuses des Etats-Unis ont tenté d’éteindre l’incendie. "Je pense que cela aurait été irrespectueux de ne pas donner le maximum et de ne pas jouer notre football pendant 90 minutes. En ne le faisant pas, on aurait manqué de respect à l’équipe de Thaïlande. Je crois qu’elles attendaient de nous qu’on évolue à notre meilleur niveau", a expliqué Alex Morgan à la chaîne ESPN concernant l’ampleur du score.

Au sujet des célébrations, l’ancienne lyonnaise n’a rien vu de mal. "Ce sont des buts dont a rêvé toute notre vie. Donc j’ai célébré le but de Mal Pugh, j’ai célébré ceux de Sam Mewis et Rose Lavelle. C’est leur première Coupe du monde et je suis tellement fière d’elles." Concernant sa propre joie, elle qui a marqué un quintuplé, elle n’a rien regretté. "Jamais je n’aurais imaginé marquer cinq buts dans un match de Coupe du monde. Tout ce qui nous arrive est incroyable. Et je me réjouis d’avance d’ignorer tous ces commentaires."

Pour la capitaine de cette sélection des Etats-Unis, Megan Rapinoe, elle-même pointée du doigt pour une célébration jugée un peu fort de café (elle a fait une énorme glissade près du poteau de corner), les critiques ont été en partie justifiées. Mais la n°15 a trouvé l’ensemble trop exagéré.

"Si quelqu’un veut venir nous dire qu’on ne fait pas les choses correctement, qu’on ne véhicule pas les valeurs de respect et que nous ne somme pas de dignes ambassadrices de notre sport, et bien qu’il le fasse", a-t-elle expliqué dans un entretien donné à Fox Sports. "Je pense que notre seul crime a été une explosion de joie la nuit dernière. Si on a commis un crime en étant heureuses, et bien on fera avec."

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées