Les Pays-Bas battent le Japon au forceps et filent en quarts

COUPE DU MONDE 2019 - Vainqueurs au forceps du Japon (2-1), mardi soir, en huitième de finale, les Pays-Bas ont obtenu leur billet pour les quarts de finale.

Pays-Bas - Japon : Les Néerlandaises gagnent un duel au couteau face au Japon

Grande première pour les Pays-Bas. Au terme d'une rencontre rythmée, les championnes d'Europe ont décroché leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Après avoir calé en huitième il y a quatre ans au Canada, lors de leur première tentative, les Néerlandaises ont logiquement franchi le cap suivant.

Pas de match sans polémique liée à l'arbitrage. Alors que la rencontre s'était déroulée parfaitement de ce point de vue pendant 90 minutes, l'arbitre hondurienne, Melissa Borjas, a sifflé un penalty pour les Néerlandaises pour une main de Saki Kumagai dans sa propre surface. C'est Lieke Mertens qui s'est chargée de transformer la sentance pour envoyer son pays au tour suivant. La joueuse du FC Barcelone a inscrit le doublé (17e) qui a permis cette historique qualification.

Ce succès des Néerlandaises est un petit miracle, si on analyse le scénario de la seconde période. Dominées, puis fortement bousculées pendant 20 minutes à partir de l'heure de jeu, les Bataves ont fait le dos rond et attendu leur heure. Vu ce qu'il s'est passé après la pause, avec les quatre occasions franches des Japonaises (71e, 79e, 80e, 82e), et ce penalty contestable, le Japon peut avoir des regrets. Sa montée en puissance ne sera restée qu'un bon moment à vivre.

Elles ont dit

Lieke Martens, attaquante des Pays-Bas

"On est très heureuse, on a écrit une page d'histoire, mais ce n'est pas fini. On attend le prochain match et on espère surprendre encore. Je n'ai pas vu l'action. D'autres gens ont dit que c'était sévère, mais je ne l'ai pas vu sur le terrain. Ça a fait la différence, donc on est très heureuse et parfois on a besoin d'un petit coup de chance pour gagner."

Asako Takakura, sélectionneure du Japon

"C'est vraiment un match qu'on aurait pu emporter, on a joué le jeu qu'on voulait. On n'a pas eu de chance sur les coups de pied arrêtés, mais nous avons su nous créer beaucoup d'occasions et c'était malheureux de ne pas les avoir concrétisées."

"Ce qui nous a manqué, je pense, c'était cette capacité à concrétiser, mais c'est le résultat, il faut l'accepter. Nous avons été battues et nous sommes très déçues. Je suis vraiment désolée pour mes joueuses."

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées