L'Europe reprend enfin le pouvoir au niveau mondial

COUPE DU MONDE 2019 - Contestée au niveau Mondial depuis vingt ans, l'Europe est en train de mettre la main sur la compétition avec cinq équipes qualifiées sur six pour les quarts.

En France, l'Europe est aux commandes

L'Europe au pouvoir. Avec cinq sélections sur six qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2019, le football européen a pour le moment l'avantage sur les autres confédérations. Seule la sélection des Etats-Unis, tenante du titre, fait figure d'exception dans le top 8 de la compétition (actuellement top 6).

Il reste deux chances pour éviter un 7/8 avec la Chine, qui affrontera l'Italie mardi, et le Japon qui devra en découdre avec les Pays-Bas. Deux sélections du continent asiatique, une force importante en Coupe du monde.

Le contraste avec 2015 est forcément saisissant. Au Canada, cinq sélections du reste du monde étaient présentes en quarts de finale - Chine, Etats-Unis, Australie, Japon et le Canada.

Sur un plan plus historique, c'est un retour en puissance pour l'Europe qui n'avait plus dominé les débats depuis les deux premières éditions de la Coupe du monde en 1991 et 1995. Le reste du monde avait eu l'avantage à deux reprises en 2007 et 2015, pour trois égalités (1999, 2003, 2011).

Europe / reste du monde à la Coupe du monde

2015 : 3 / 5 - Allemagne, France, Angleterre / Chine, Etats-Unis, Australie, Japon, Canada

2011 : 4 / 4 - Allemagne, Suède, Angleterre, France / Japon, Australie, Brésil, Etats-Unis

2007 : 4 / 5 - Allemagne, Norvège, Angleterre / Corée du Nord, Chine, Etats-Unis, Brésil, Australie

2003 : 4 / 4 - Etats-unis, Brésil, Chine, Canada / Norvège, Suède, Allemagne, Russie

1999 : 4 / 4 - Chine, Etats-Unis, Brésil, Nigeria / Russie, Norvège, Suède, Allemagne

1995 : 5 / 3 - Allemagne, Angleterre, Suède, Norvège, Danemark / Chine, Etats-Unis, Japon

1991 : 5 / 3 - Allemagne, Danemark, Suède, Norvège, italie / Chine, Etats-Unis, Taipei chinois

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées