Lucas Hernandez : "Il nous reste deux matches pour être champion du monde"

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Hernandez champion du monde
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-07-07T10:28:08.507Z, mis à jour 2018-07-07T11:58:47.091Z

Au lendemain de la qualification des Bleus pour la demi-finale du Mondial, Lucas Hernandez s'est présenté devant les journalistes à Istra. Le latéral gauche a évoqué le match à venir contre la Belgique. Morceaux choisis.

Lucas Hernandez ne voit pas de favoris entre la France et la Belgique. Présent en conférence de presse, ce samedi 7 juillet, le latéral gauche a été interrogé au sujet des Diables rouges, les prochains adversaires des Bleus en demi-finale de la Coupe du monde (mardi 10 juillet à 20 heures sur TF1 et en live commenté sur LCI). "En demie, il n'y a pas de favori. On sait que c'est une grande nation, une grande sélection. Nous aussi, on est une grande sélection avec de jeunes joueurs et très talentueux, a-t-il estimé. Ce sera du 50-50. Que le meilleur gagne !"


La conf' de Lucas Hernandez en cinq déclarations :

- Sur la qualification en demies : "Dans le foot, tout va très vite. Il y a six mois, je n'imaginais même pas être en sélection et là on est en demies. Il faut prendre du plaisir. Cela ne se reproduira peut-être jamais."

- Sur sa performance en demi-teinte contre l'Uruguay en quarts de finale de la Coupe du monde : "Je pense que je peux m'améliorer à chaque match et à chaque entraînement. Les adversaires étudient comment on joue. C'est mon style de jeu, je ne vais rien changer mais je vais continuer à travailler pour m'améliorer."

- Sur Eden Hazard : "Il faudra être concentré, on a déjà éliminé le meilleur joueur du monde en huitièmes (Lionel Messi, ndlr) et il n'a pas touché un ballon", rappelle le défenseur de l'Atlético de Madrid. 



- Sur Thierry Henry, adjoint de la Belgique : "Ça a été un très très grand joueur, une icône du football. En espérant qu'il ne gagne pas cette demie. Si on gagne, je pense qu'il sera content. C'est avant tout un Français !"

- Sur une victoire finale des Bleus : "On ne se le dit pas, mais chacun individuellement peut penser. Il nous reste deux matches pour être champion du monde... Dans cette vie, rien n'est impossible ! Donc, pourquoi pas rêver."

>>> Toutes les infos de la Coupe du monde 2018

en savoir plus : Equipe de France de Football, Equipe de Belgique de Football