Marion Torrent n’a pas voulu se moquer de Mitroglou

La latérale des Bleues, s’est attirée les foudres de quelques supporters marseillais. La raison ? Une petite phrase sur Kostas Mitroglou. Elle dément avoir voulu se moquer l'attaquant grec.

Avec l’engouement naissant autour de l’équipe féminine de football, leurs moindres faits et gestes sont scrutés plus souvent qu’à l’accoutumée. Marion Torrent en a fait l’amère expérience. Dans une scène captée par Canal+ le vendredi 7 juin, quelques heures avant le match d’ouverture du Mondial face à la Corée du Sud au Parc des Princes, on y aperçoit la joueuse de Montpellier échanger avec Viviane Asseyi. Cette dernière lui fait alors remarquer que Ronaldinho a également foulé cette pelouse. Elle rétorque laconiquement : «Mitroglou aussi». Une réponse qui n’a pas été au goût de nombreux supporters olympiens qui ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

«Ce n’était pas pour me moquer»

Elle est revenue rapidement sur cet épisode dans des propos rapportés par La Provence. «Je ne sais pas quoi dire, à la base, je suis marseillaise en plus», a-t-elle assuré avant de poursuivre : «Ce n'était pas méchant de ma part. Le peuple marseillais a souvent critiqué ce joueur et à l'heure actuelle, je ne le critique pas. J'ai juste dit le nom du joueur, après, ce sont les gens qui ont interprété que je me moquais de lui», a-t-elle conclu. Pour la petite histoire Kostas Mitroglou a déjà foulé la pelouse du Parc des Princes mais ce n’était pas avec l’OM. L’international grec évoluait à l’époque pour l’Olympiakos, à l’occasion d’un match de poule de la Ligue des champions (2013-2014). Titulaire à deux reprises en autant de matches avec les Bleues, Marion Torrent réalise jusqu’à présent une Coupe du monde sérieuse.

Farid Sarr

Vidéos associées

News associées