Les coups de pied arrêtés, la faiblesse des équipes africaines, selon Rohr

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Gernot Rohr Nigeria
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-21T17:21:43.147Z, mis à jour 2018-06-21T18:44:31.038Z

Convié devant la presse ce jeudi 21 juin, à la veille d'un Nigeria-Islande crucial pour son équipe (vendredi 17h), le sélectionneur des Super Eagles Gernot Rohr a remarqué que les sélections africaines avaient souffert sur les corners. Une faiblesse qu'il estime liée, peut-être, à "un manque de concentration".

Depuis le coup d'envoi de la Coupe du monde russe, il existe un dénominateur commun entre les cinq équipes africaines : leur incapacité à défendre sur les coups de pied arrêtés. Huit des 11 buts encaissés par les sélections du continent africain dans le tournoi viennent tous d'un coup franc ou d'un corner. L'Égypte, la Tunisie, le Sénégal, le Maroc et le Nigeria, sans exception, ont tour à tout craqué sur ces phases de jeu. L’Uruguay a ainsi arraché les trois points face aux Pharaons grâce à un corner repris de la tête par José Gimenez dans les dernières secondes. À l'instar de Luka Modric et des Croates contre le Nigeria (2-0), d'Harry Kane et des Anglais contre la Tunisie (2-1) et plus récemment de Cristiano Ronaldo et des Portugais contre le Maroc (1-0). Seule l'Égypte de Mohamed Salah, défaite par la Russie mardi (3-1), n'a pas encaissé de but sur une phase arrêtée.

Présent ce jeudi 21 juin en conférence de presse, à la veille du match crucial des Super Eagles contre l'Islande (vendredi à 17h), le sélectionneur du Nigeria Gernot Rohr estime que la concentration était en cause. "Sur les corners, on l’a vu, toutes les équipes africaines ont des problèmes. Je l’ai vu encore lors du match du Maroc un peu plus tôt. Et la veille, la Tunisie avait encaissé deux buts sur corner. Nous y travaillons", a-t-il expliqué. "Mais, parfois, les joueurs africains manquent peut-être de concentration dans les moments-clés." 

Sauf que ce n'est pas l'apanage des seuls représentants de la CAF : du côté des Européens ou des Sud-américains, c'est à peine mieux. L'Espagne de Piqué a par exemple offert un coup franc à Cristiano Ronaldo. Le Brésil de Neymar a lui pris un but sur corner. Preuve que'en football les coups de pied sont une arme universelle. 




en savoir plus : Equipe du Nigeria de Football