Angleterre-Colombie : Mina prêt à résister à l'ouragan Kane ?

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

mina kane
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-07-03T17:55:02.948Z, mis à jour 2018-07-03T17:55:20.704Z

Ce mardi, l'Angleterre joue très gros en huitième de finale du Mondial face à la Colombie. Pour passer l'obstacle sud-américain, les Three Lions comptent plus que jamais sur leur buteur Harry Kane, qui devra se défaire du marquage du robuste défenseur du Barça, Yerry Mina, qui réalise un début de Mondial très convaincant.

Ils ont joué un rôle prépondérant dans le parcours de leur sélection depuis le début du Mondial russe. Leurs noms ? Yerry Mina et Harry Kane. Avant de devenir une pièce maîtresse du dispositif de Juan Carlos Osorio, Yerry Mina a connu une saison mouvementée en club.

Après un an et demi au sein du club brésilien de Palmeiras, le défenseur central a franchi le pas et signé au sein du grand FC Barcelone, pour cinq ans et un montant de 11,8 millions d'euros. Résultat : six petites apparitions avec la formation catalane, dont l’unique défaite de la saison en Liga, face à Levante le 13 mai dernier (5-4). Pas l’idéal pour se mettre en confiance avant le Mondial …

Mina, le sauveur inattendu des Cafeteros

Pourtant, l’aventure russe va débuter à merveille pour le colosse colombien (1m95). Sur le banc lors du premier match de poule face au Japon (2-1), Mina prend finalement part aux deux autres rencontres de poule, pour un résultat des plus probants. 

En plus d’être intraitable en défense avec le stoppeur de Tottenham Davinson Sanchez, n’encaissant aucun but face à la Pologne (0-3), muselant au passage un certain Robert Lewandowski, et face au Sénégal (0-1), le natif de Guachené a été décisif dans l’autre surface de réparation, inscrivant à chaque fois un but, dont celui de la qualification face aux Lions de la Teranga lors de l'ultime match de poule.

L'ouragan Kane souffle sur la Russie

En face, Harry Kane ne touche plus terre depuis plusieurs mois. Après un mois d’août 2017 vierge de buts, le serial buteur des Spurs va terroriser l’ensemble des défenses anglaises et européennes, totalisant 41 buts en 48 rencontres, toutes compétitions confondues. Derrière l’intouchable Mohamed Salah (32 buts), Harry Kane va franchir la barre des 30 réalisations en Premier League cette saison, après trois saisons déjà très prolifiques, avec 21 buts en 2014-2015, 25 en 2015-2016 et 29 en 2016-2017. 

Revenu à temps sur les terrains après une blessure au mollet contractée au mois de mars, celui que l’on surnomme "Hurrykane" (ndlr : l’ouragan Kane) a débuté le Mondial sur les chapeaux de roue, s’adjugeant un doublé donnant la victoire aux "Three Lions" face à la Tunisie (2-1). Avant de traumatiser les Panaméens en inscrivant un triplé (6-1), devenant de fait le meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations. 

>> Le classement des buteurs de la Coupe du monde

"Le moment de vérité" pour l'Angleterre

 Au repos face à la Belgique pour le dernier match de poule (0-1), l’attaquant de 24 ans (18 buts en 26 sélections) est conscient de l'importance de la rencontre face à la Colombie et est prêt à reprendre sa marche en avant : "C'est le moment de vérité. La Colombie est une équipe difficile et elle a de bons joueurs et nous devons être prêts pour cela. Nous avons pris un bon départ, c'est la fin des affaires, c'est un tout nouveau tournoi maintenant". A Mina d’essayer de le stopper…