Arabie saoudite-Égypte : Essam El-Hadary, le record au bout des gants

match-arabie-saoudite-egypte-essam-el-hadary-record-bout-gants-plus-vieux-gardien-de-but-histoire-mondial-9942255
À 45 ans, Essam El-Hadary peut marquer de son empreinte la Coupe du monde, s'il est aligné ce lundi 25 juin face à l'Arabie saoudite. Le mythique gardien des Pharaons au CV bien rempli, va très vraisemblablement devenir le joueur le plus âgé à disputer une phase finale d'un Mondial.

Il n'y a pas d'âge pour jouer en Coupe du monde. Si vous en doutiez, Essam El-Hadary en est la preuve vivante. Né le 15 janvier 1973, le capitaine de la sélection égyptienne n'est pas encore apparu sur les gazons de Russie malgré sa présence dans le groupe des 23 Pharaons. Remplaçant pour les deux premiers matches de l'Égypte dans ce Mondial russe, le gardien est sur le point d'entrer dans l'histoire du football mondial.

Ce lundi 25 juin (16h) face à l'Arabie saoudite, le "Buffon égyptien" va devenir le joueur le plus âgé de l'histoire à disputer une rencontre dans un Mondial, à 45 ans, 5 mois et 10 jours. Il va ainsi battre le record de son homologue colombien Faryd Mondragon, devenu en 2014 au Brésil, le plus vieux joueur (43 ans et 3 jours) à jouer une Coupe du monde. Original lorsqu'on sait que ce Mondial est aussi le premier d'El-Hadary.

En Égypte, où sa popularité n'a rien à envier à celle de Mohamed Salah, d'autres voix se sont élevées pour réclamer qu'il soit aligné face aux Saoudiens. Une rencontre qui, rappelons-le, compte pour du beurre, les deux équipes étant déjà éliminées. Présent devant la presse ce dimanche, comme le font les habituels titulaires du lendemain, El-Hadary affirmé qu'il serait "très heureux [s'il] participe et bat le record". "Mais ce n'est pas certain", a-t-il ajouté. Comme si, réputé de nature discrète, il ne voulait pas tirer toute la couverture sur lui.

News associées