Khazri, Sliti, Skhiri … Ces joueurs de L1 qui vont donner des ailes à la Tunisie

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Whabi Khazri - Tunisie
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-18T11:00:07.178Z, mis à jour 2018-06-18T15:33:11.280Z

Parmi les 23 membres de la sélection tunisienne, sept évoluent dans le Championnat de France. Focus sur ces Aigles de Carthage qui, juste avant d'affronter l'Angleterre ce lundi (à 20h à Volgograd) ont pour mission de porter haut les couleurs de leur pays, douze ans après sa dernière participation en Coupe du monde.

Douze ans que la Tunisie attend ça. Les Aigles de Carthage, emmenés par Nabil Maaloul, font leur entrée dans la Coupe du monde ce lundi 18 juin face à l’Angleterre à Volgograd (à suivre sur TF1 à 20H). Parmi eux, 13 joueurs que la Ligue 1 connaît bien. Et pour cause : sept Tunisiens évoluent dans le Championnat et six autres y ont joué par le passé. De quoi faire de la Tunisie la sélection la plus "L1 friendly" derrière l’équipe de France (9 actuels, 11 ex) et le Sénégal (7 actuels, 9 ex) et devant le Maroc (2 sont encore en L1 et 8 y ont été). Focus sur les joueurs tunisiens qui font les beaux jours de la L1 cette saison et qui espère en faire autant avec leur sélection nationale dès ce lundi face à l'Angleterre.

Mouez Hassen

Prêté par Nice sans option d’achat, le gardien a fait ses gammes en Ligue 2 à La Berrichonne de Châteauroux cette saison. "C’est un club que je n’oublierai jamais. Aujourd’hui, Châteauroux m’a permis d’arriver à un certain niveau et surtout d’accéder à l’équipe nationale", déclarait-il à France Bleu Berry avant son départ pour le Mondial. Titulaire lors de ses 29 apparitions en L2 (pour 39 buts encaissés), le Franco-tunisien de 23 ans pourrait débuter face à l’Angleterre. 

Oussama Haddadi

Le défenseur de 26 ans a quitté la Tunisie pour Dijon en janvier 2017. "Doucement, je me ferai un nom", expliquait-il alors. Oussama Haddadi n’a pas mis longtemps à s’imposer en Bourgogne. Cette saison, il a pris part à 33 matches de Ligue 1, dont 27 en tant que titulaire. A son actif ? Un but et une passe décisive. 

Saïf-Eddine Khaoui

Né à Paris en 1995, il a fait le choix de la sélection tunisienne. Il est apparu 32 fois – dont 31 en tant que titulaire – sous le maillot de Troyes en L1 cette saison avec qui il a marqué 5 buts. Il était prêté par l'Olympique de Marseille, qui l’a signé en juillet 2017 en provenance de Tours. Son avenir pourrait se poursuivre ailleurs, l’OM ayant validé son bon de sortie.


Ellyes Skhiri

Vice-capitaine de Montpellier, il n’a manqué que 3 matches de Ligue 1 cette saison. Ellyes Skhiri, né à Lunel, a fait le choix de la Tunisie face aux Bleus. "Je ne le regrette pas, il m’enlève un peu de pression et peut me faire passer un cap et connaître de grandes compétitions, voir autre chose", expliquait le milieu de terrain de 23 ans à<em> </em>Midi Libre en avril. Il serait pisté par la Fiorentina. 

Bassem Srarfi

Auteur de trois buts cette saison, le milieu de terrain de 20 ans évolue chez les Aiglons de l’OGC Nice. Il est apparu 26 fois en L1 cette saison, dont 10 en tant que titulaire. Il serait pisté par Arsenal et Leicester. Destiné à un poste de remplaçant pendant le Mondial, Bassem Srafri est capable de faire la différence en rentrant en fin de match.


Naïm Sliti

L’attaquant de 25 ans vient de réaliser, selon ses dires, "la meilleure saison de sa carrière" avec Dijon en marquant 7 buts et en délivrant 6 passes décisives. Prêté par Lille au début de saison dernière, il fait désormais partie prenante de l’effectif dijonnais après l’activation de l’option d’achat. Mais l'OM serait sur les rangs pour débaucher le natif de la cité phocéenne.  


Wahbi Khazri 

Passé par Bastia et Bordeaux, le milieu de terrain franco-tunisien a été prêté cette saison à Rennes par Sunderland. Un retour en L1 soldé par 9 buts en 24 matches, dont 23 en tant que titulaire. Arrivé en Russie diminué par une blessure au psoas, il reste l’un des atouts majeurs de sa sélection. "Je ne suis peut-être pas réellement capable de jouer 90 minutes mais ce qui importe réellement, c’est que je puisse aider la Tunisie. Je ne suis pas le leader, c’est toute l’équipe qui a ce rôle", a-t-il déclaré, cité par lTélégramme.






>> Pourquoi les sélections africaines ont (presque) toutes des surnoms d'animaux ?

 


en savoir plus : Equipe de Tunisie de Football