Le message fort de Maradona, rescapé des ravages de la drogue, à la Fifa sur le cas Guerrero

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Maradona secoué par les fans brésiliens à Sao Paulo
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-05-22T15:13:00.185Z, mis à jour 2018-05-22T15:25:25.101Z

Passé tout près de la mort à cause de sa dépendance à la cocaïne, Diego Maradona a pris position sur l'affaire Paolo Guerrero, le Péruvien suspendu après un contrôle positif. L'Argentin, qui s'appuie sur ses propres déboires appelle la Fifa à se mobiliser pour aider les joueurs malades plutôt que de les punir. Et il espère voir Guerrero au Mondial 2018.

La situation délicate de Paolo Guerrero mobilise de plus en plus d'acteurs du foot. Les capitaines de l'équipe de France, de l'équipe du Danemark et de l'équipe d'Australie, ont écrit à la Fifa pour que le capitaine du Pérou soit autorisé à jouer la Coupe du monde 2018. Pour rappel, l'attaquant fait l'objet d'une suspension de 14 mois après un contrôle positif à un métabolite de cocaïne.

Sur Instagram, Paolo Guerrero s'est trouvé un nouveau défenseur reconnu: un certain Diego Maradona.

"J'ai eu cette maladie et personne ne m'a montré de compassion"


"El Pibe de oro" a connu la gloire avec l'Argentine, Boce Juniors, le Barça et bien sûr Naples. Mais il a aussi connu l'enfer à cause de sa longue addiction à la cocaïne. Plusieurs fois suspendu, Maradona s'est ruiné la santé avec la drogue. En 2004, touché par l'obésité, il passa tout près de la mort après un grave malaise cardiaque à seulement 43 ans. Finalement, Maradona parvint à se sortir de cette spirale morbide.

Alors aujourd'hui, l'Argentin apporte son soutien au meilleur buteur de l'histoire du Pérou. "Aujourd'hui, je veux être à côté de Paolo Guerrero en ce moment si dur par lequel je suis mois aussi passé. J'ai eu cette maladie et personne ne m'a montré de compassion, au contraire", écrit-il sur Instagram.

"La Fifa devrait l'aider à se soigner"


"Personne ne m'a offert de porte de sortie, et je crois que cela ne peut continuer ainsi. Si la nouvelle Fifa condamne ces joueurs qui rendent les gens heureux parce qu'ils ont commis une erreur, alors ces gens devraient changer de métier. Ils devraient l'aider à se soigner. Parce que c'est une maladie", explique Diego Maradona.

"Il ne s'agit pas de lui passer de la crème, non. C'est une maladie maligne ! J'ai arrêté la drogue il y a 14 ans. Et si ça peut aider Guerrero, s'accrocher à ceux qui l'aiment peut l'aider à tenir bon", poursuit le champion du monde 1986.

Maradona attend d'Infantino des actes forts


Souvent critique à l'encontre de la Fifa par le passé, Diego Maradona n'en démords pas: "Les médecins de la Fifa sont là pour toucher leur salaire, pour dire ce qui est bien ou mauvais, et rien de plus. Ils ne regardent même pas le football à la télévision."

"Je crois que la prévention est toujours meilleure que 14 mois de punition. Je dis ça parce que je l'ai vécu dans ma propre chair. Je n'étais pas surpris du tout, parce qu'à l'époque il y avait (Sepp) Blatter et (Julio) Grondona (anciens présidents de la Fifa, ndlr), deux voleurs. Mais aujourd'hui, nous avons un président (Gianni Infantinon, ndlr) qui saura comment interpréter mes mots", écrit encore l'Argentin.

"Je pense que c'est le chemin à suivre. Je souhaite à Paolo le meilleur. J'espère le voir jouer en Russie, et je salue tout le Pérou !", conclut-il avec le hashtag #YoCreoEnPaolo (#JeCroisEnPaolo).

en savoir plus : Equipe du Pérou de Football