Miedema, Martens, Van de Sanden : Le trio magique des Pays-Bas

Miedema, Martens, Van de Sanden : Le trio magique des Pays-Bas
Les Pays-Bas possèdent un trio offensif redoutable, qui aura la lourde tâche de faire vaciller la défense américaine en finale de la Coupe du monde dimanche.

Pour vaincre les États-Unis, les Pays-Bas devront être au meilleur de leur forme. Premières au classement Fifa, les Américaines n’ont pas d’égal. Mais sur un match, les Néerlandaises peuvent réussir ce qui s’apparenterait à un exploit, le plus grand de l’histoire de la sélection, assurément. Et s’il y a bien un secteur de jeu où les Pays-Bas regorgent de talent, c’est l’attaque. Vivianne Miedema, Lieke Martens, Shanice van de Sanden forment l’un des meilleurs tridents offensifs du monde.

Lieke Martens, la superstar des Oranje

Il s’agit du nom le plus connu du football féminin néerlandais à l’heure actuelle. Lieke Martens est sans contestation possible l’une des meilleures attaquantes du monde. Á 26 ans elle compte déjà 109 sélections pour 44 réalisations. Elle a très rapidement su conquérir le cœur des supporters oranje en inscrivant un but pour le premier match de Coupe du monde de l’histoire de la sélection néerlandaise en 2015. Une ascension continue qui s’est concrétisée par un trophée de meilleure joueuse de l’Euro 2017, remporté par les Pays-Bas, en finale contre le Danemark (4-2). Elle a trouvé la faille à deux reprises dans ce Mondial. Lieke Martens a été élue à la fois meilleure joueuse UEFA et mondiale en 2017.

Vivianne Miedema, l’enfant prodige déjà dans l’histoire

Sa précocité n’a d’égale que son talent. Vivianne Miedema fait tout très bien et très vite, pour le plus grand bonheur des admirateurs du football féminin néerlandais. Révélée à tout juste 17 ans, elle s’est rendue indispensable pour son équipe nationale. Elle est la meilleure buteuse de son équipe dans ce Mondial avec trois réalisations. Elle affiche des temps de passage impressionnants, elle qui a inscrit le plus grand nombre de buts dans l’histoire de sa sélection avec 61 réalisations. Régulière également en club, la saison dernière personne n’a marqué plus qu’elle dans le championnat anglais (21 buts), où elle fait les beaux jours d’Arsenal. Elle représente une arme redoutable pour les Pays-Bas, utilisée jusqu’ici à bon escient.

Shanice van de Sanden, l’eau qui dort

Elle est peut-être la plus française des Oranje. Elément important de l’Olympique lyonnais, Shanice van de Sanden a déjà remporté 2 Ligues des champions, un titre de champion de France et une Coupe de France. Un palmarès bien garni qui fait d’elle l’une des joueuses cadres du groupe néerlandais. Si elle n’est pas au mieux depuis le début de ce Mondial (0 but, une passe décisive), elle reste néanmoins une joueuse de classe qui sait se sublimer dans les grands moments. «Je pense qu'elle traverse une période difficile», a même assuré l’entraîneure des Pays-Bas, Sarina Wiegman. Décisive par deux fois (2 passes), lors la dernière finale de Ligue des champions, elle pourrait l’être encore une nouvelle fois pour la plus belle des Coupes, face à l’ogre américain, dimanche en finale de la Coupe du monde.

News associées