Dans l'actualité récente

Lionel Messi, un Mondial seul contre tous ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 15W3GG
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-15T19:27:12.153Z, mis à jour 2018-06-15T19:38:31.534Z

Samedi à 15h, Lionel Messi et l'Argentine vont débuter leur Mondial par un affrontement face à la coriace équipe d'Islande. Finaliste de la dernière édition, l'Albiceleste s'approche doucement mais sûrement d'une fin de cycle et apparaît plus fébrile. Le génie barcelonais peut-il y arriver seul ?

Quatre ans après la terrible désillusion subie en finale face à l’Allemagne (1-0), Lionel Messi va-t-il enfin réussir à mener son Argentine au sacre mondial ? Si tout le pays retient son souffle et espère forcément une issue heureuse, cette édition 2018 pourrait bien être la dernière occasion pour "La Pulga" de soulever la coupe Jules-Rimet.

A 30 ans, le virtuose du FC Barcelone a en effet sous-entendu récemment qu’il pourrait s’agir de son dernier tournoi avec l’Albiceleste. "Cela dépend de jusqu'où nous allons aller, de comment nous allons finir. Nous venons de perdre trois finales consécutives, cela nous a fait vivre des moments difficiles avec la presse, notamment avec la presse argentine parce qu'on a des divergences d'opinion sur ce que ça représente de faire ces trois finales", a-t-il récemment déclaré dans une interview accordée au quotidien espagnol Sport.

Une génération vieillissante, une défense en question

Si son génie est intact, le numéro 10 catalan sortant d’une saison phénoménale avec 34 buts et 12 passes décisives ayant fortement contribué au titre de champion d’Espagne du FCB, c’est au niveau de ses compatriotes que les questions se posent. De fait, entre le Mondial brésilien de 2014 et cette édition 2018, la donne est sensiblement différente. Si Messi reste (très) bien accompagné en attaque, notamment avec les Turinois Paulo Dybala et Gonzalo Higuain, ou encore l'inoxydable Citizen Sergio Agüero, mais aussi le Parisien Angel Di Maria, certains joueurs apparaissent de plus en plus vieillissants.

C'est notamment le cas du "soldat" Javier Mascherano, 34 ans, aligné milieu défensif avec l’Argentine, qui a perdu de sa superbe ces derniers temps, tout particulièrement depuis qu'il a quitté le FC Barcelone pour le club chinois de l’Hebei Fortune cet hiver. Derrière Mascherano, plus bas, le bât blesse également. Avec le Romain Federico Fazio et le stoppeur de Manchester City Nicolas Otamendi, parfois douteux dans son placement et ses relances, la charnière centrale argentine peut elle aussi susciter quelques interrogations. Même chose pour le poste de gardien. Titulaire habituel dans les cages, Sergio Romero a dû déclarer forfait fin mai à cause d’une blessure au genou. Il est suppléé par Willy Caballero, portier remplaçant à Chelsea. 

Opposée à l’Islande ce samedi à 15h, la bande de Léo Messi sera en tout cas très vite fixée quant à la solidité de sa défense et l’entente des multiples joueurs offensifs qui la composent. Un bon test avant de se frotter à l'autre favori du groupe D, la Croatie, jeudi prochain. 

en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : Argentine - Islande, Equipe d'Argentine de Football