Christian Eriksen, l’arme pas si secrète du Danemark

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

RTS1OU01
Par Delphine DE FREITAS|Ecrit pour TF1|2018-06-21T12:07:54.711Z, mis à jour 2018-06-21T12:07:58.936Z

Brillant avec Tottenham, le numéro 10 est devenu indispensable à la sélection danoise. Portrait d’un crack à surveiller de très près lors de sa rencontre face aux Bleus le 26 juin prochain.

Le benjamin du Mondial 2010 a bien grandi. Il est même devenu père pour la première à quelques jours du début de la Coupe du monde en Russie, laissant ses coéquipiers seuls pour affronter la Suède en match amical le 2 juin. Christian Eriksen absent, le Danemark n’a obtenu qu’un match nul. Il a largement contribué au succès des Danois pour son retour face au Mexique le 9 juin (2-0), marquant un but et délivrant une passe décisive.

C’est lui, déjà, qui a offert aux Danish Dynamites leur qualification pour la Russie, en inscrivant un triplé en barrage retour face à l’Irlande le 14 novembre dernier (5-1). De là à parler d’Eriksen-dépendance ? Pas sûr. Mais le sélectionneur ne tarit pas d’éloge sur sa star. "Je pense que c’est un joueur qui peut s’adapter à tout. Donnez-lui un ballon et le ballon va parler pour lui, où qu’il soit. Christian s’améliore au contact des meilleurs. Quand vous regardez les joueurs qui évoluent au centre au Real Madrid et à Barcelone, aucun d’eux n’est meilleur que lui", affirmait Age Hareide à Tipsbladet en mars.

"J'ai fait un deal avec Hugo Lloris"


"Il est prêt pour franchir un nouveau palier mais il a aussi eu un fantastique développement sous les ordres de Mauricio Pochettino à Tottenham", poursuivait-il. Son coach en Angleterre l’appelle "Golazo" et dit de lui qu’il est "le joueur qui fait jouer l’équipe". "C’est un magicien", acquiesce son coéquipier chez les Spurs, Dele Alli. Cinquième au classement des passeurs de Premier League cette saison (10), Christian Eriksen est de ceux qui peuvent changer la physionomie d’un match en un éclair.

Des coups d’éclat à répétitions qui ont fait de lui le milieu de terrain box-to-box le plus performant en Europe de décembre 2017 à mars 2018, selon l'Observatoire du football (CIES). Précis, certes mais suffisant pour mettre le PSG sur sa piste. Début mai, le Daily Express affirmait que le club parisien était prêt à mettre 113,5 millions d’euros sur la table pour le débaucher. 

Avant de penser à un possible transfert, Eriksen a la tête tournée vers sa sélection. Objectif ? "Sortir de la phase de groupe et voir qui nous jouons après ça", glisse le principal intéressé au <em>London Evening Standard</em>. "J’ai fait un deal avec Hugo Lloris, bien sûr, si nous avons besoin de points, ils nous laisserons les avoir", s’amuse-t-il. A SFR Sport, il livre même le contenu du SMS qu’il a envoyé au gardien des Bleus à l’issue du tirage au sort de la Coupe du monde : "Gagnons nos deux premiers matches et ensuite on se retrouver en finale". Mais avant ça, rendez-vous donc le 26 juin à Moscou.

en savoir plus : Equipe du Danemark de Football