Avant le Mondial, le Maroc confirme sa bonne forme

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Hervé Renard, entraîneur de Sochaux
Par Farid Sarr|Ecrit pour TF1|2018-03-28T12:02:01.028Z, mis à jour 2018-03-28T12:02:05.999Z

Le Maroc est sorti victorieux de ses deux dernières rencontres, comme une sensation de déjà vu, pour cette équipe séduisante.

Ce sera l'une des équipes à surveiller durant le Mondial 2018. Si le Maroc fait office de petit poucet au regard de son palmarès vierge en Coupe du Monde, les Marocains affichent actuellement un régularité impressionnante Facilement vainqueurs d'une modeste équipe de l'Ouzbékistan (2-0), les Marocains ont confirmé la tendance entrevue face à la Serbie (2-1). Qualifé pour la plus prestigieuse des Coupes aux dépens de la Côte d'Ivoire le 11 novembre dernier, les Lions de l'Atlas s'apprêtent à renouer avec les joies d'une participation à la Coupe du monde. Une compétition qui fuit le pays depuis vingt ans. Rarement le Maroc n'est apparu autant sûr de sa force. Les résultats sont sans appel. Les joueurs d'Hervé Renard restent sur une série impressionnante de douze victoires (3 nuls et zéro défaite). Mené par une défense de fer, porté par l'expérimenté Medhi Benatia, le Maroc est la seule nation qui a su garder sa cage inviolée durant les phases de qualification au Mondial 2018. Toutefois les Lions de l'Atlas auront fort à faire dans un groupe très relevé (Portugal, Espagne, Iran). 

Hervé Renard, roi d'Afrique  

S'il existe bien un sélectionneur à qui tout réussit en Afrique, c'est bien Hervé Renard. Deux fois vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations (2012-2015), avec la Zambie et la Côte d'Ivoire. Le sélectionneur français a su redynamiser une équipe en perte de vitesse. Arrivé à la tête de la sélection en 2016, ce dernier a très vite répondu aux attentes. Le principal intéressé évoquait en novembre dernier, les clés de sa réussite sur le continent africain. «Il n’y a pas de secret. Il faut savoir s’adapter au pays dans lequel on travaille, respecter les gens, leurs cultures et leurs traditions. Ensuite, il ne faut pas déroger de sa ligne de conduite et faire en sorte que ce soit la même pour tout le monde afin d’être le plus loyal possible. C’est ce que j’essaye de faire depuis bientôt dix ans que je suis en Afrique. Il faut aussi souligner le travail de mon adjoint, Patrice Beaumelle, qui fait un travail remarquable», confiait-il à nos confrères de So Foot. Reste à savoir jusqu'où ira cette équipe qui endossera en Russie le costume du trouble-fête. 

L'ambition d'organiser la compétition en 2026 

Ambitieux sur les terrrains, le Maroc l'est tout autant en dehors. La candidature du pays pour la Coupe du monde 2026 en est le parfait exemple. Le peuple marocain a l'ambition d'organiser pour la première fois de son histoire un Mondial. Depuis l'édition 2010 en Afrique du Sud, aucune nation du continent n'est parvenue à rééditer cette prouesse. Après quatre tentatives restées vaines, le Maroc veut croire que son heure est arrivée. Les Marocains sont en concurrence avec le Canada, les États-Unis et le Mexique. Le 13 juin prochain, les 211 fédérations membres de la FIFA désigneront le pays-hôte.