Olivier Giroud sur Thierry Henry : "J’aurais préféré qu’il soit avec nous"

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Coupe du monde de la FIFA 2018 - Olivier Giroud : 'J'espère que mon tour viendra mardi!'
Par La Rédaction|Ecrit pour TF1|2018-07-08T15:02:13.853Z, mis à jour 2018-07-08T15:02:15.607Z

Interrogé ce dimanche matin en conférence de presse sur le cas Thierry Henry, aujourd’hui entraîneur des attaquants de la Belgique, Olivier Giroud a livré son sentiment sur cette drôle de situation.

Il fallait bien que cela arrive. Mardi, en demi-finale de Coupe du monde, les Bleus vont croiser la route d’une glorieuse connaissance de l’équipe de France, en la personne de Thierry Henry. Toujours meilleur buteur de l’histoire de la sélection hexagonale, l’ancien Gunner occupe désormais une place de choix sur le banc belge en tant qu’adjoint de Roberto Martinez, en charge des attaquants des Diables rouges.

Giroud n'est pas jaloux

Une situation pour le moins étonnante qui ne laisse personne indifférent dans le camp bleu. Présent devant les journalistes ce dimanche matin, Olivier Giroud n’a pas échappé à la question qui fâche. Et l’attaquant de s’en sortir avec le sourire : "C’est sûr que j’aurais préféré qu’il soit avec nous et qu’il me donne ses conseils à moi ou aux autres attaquants", a lâché le pensionnaire de Chelsea, qui a par ailleurs tordu le cou à la rumeur d’une brouille entre lui et son prestigieux aîné concernant son rendement sur les pelouses de Premier League.

Mieux, Olivier Giroud a considéré qu’il ne fallait pas être "jaloux" de Thierry Henry. "Cela ne me choque pas du tout et c’est important pour la suite de sa carrière", a-il ajouté. Une carrière qui pourrait, un jour, s’écrire en Bleu...