Dans l'actualité récente

On refait la Coupe du monde – Et si l'arbitrage vidéo avait toujours existé ?

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

On refait la Coupe du monde
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2018-05-15T08:53:12.808Z, mis à jour 2018-05-15T08:56:04.582Z

Le journaliste sportif Xavier Barret revisite l'histoire de la Coupe du monde de manière originale : Et si l'arbitrage vidéo avait toujours existé ?

Et si, avec la vidéo, le but de la main de Maradona avait été refusé en 1986, l'Argentine aurait-elle gagné la Coupe du monde ? Et si, avec la vidéo, Schumacher avait été expulsé en 1982 pour son agression sur Battistion, la France se serait-elle qualifiée pour la finale ?

Partant de ce constat, Xavier Barret, journaliste sportif depuis de longues années, notamment à France Football et à L'Equipe Magazine, a recensé toutes les grandes erreurs d'arbitrage de l'histoire de la Coupe du monde. Avec l'aide de Joël Quiniou, ancien arbitre international, Xavier Barret explique quelles décisions auraient été prises par les arbitres s'ils avaient pu utiliser la vidéo avant son introduction pour le Mondial 2018.

Pour cela, l'ouvrage, très agréable à lire, se compose de plusieurs thématiques : les buts refusés à tort, les buts accordés à tort, les penalties oubliés, les penalties cadeaux, les cartons rouges oubliés et, enfin, les cartons rouges attribués à tort.

Chaque fait de jeu est ensuite analysé de la même façon : les faits, ce qui dit la vidéo, les conséquences. Ironie du sort, Joël Quinou est même présent dans ce livre pour l'un de ses huit matches arbitré en phase finale (on vous laisse découvrir lequel) !

L'ouvrage ne se contente pas d'énumérer les faits les uns après les autres puisque l'auteur du livre fait également réagir les acteurs des principales controverses. C'est ainsi que Charles Corver revient sur son arbitrage lors de la fameux France-R.F.A. de Séville 82 et reconnaît son erreur : "S'il y avait eu la vidéo en 1982, […], j'aurais pu prendre la bonne décision".

Extrait du livre avec l'attentat de Schumacher sur Battiston

"Lorsqu'il sort au-devant de Patrick Battiston, Harald Schumacher se précipite pour réduire au maximum l'angle de tir du joueur français. […] Mais, au moment où il arrive à la limite de la surface de réparation, Schumacher balance un "coup de cul" dans la figure du défenseur de l'AS Saint-Etienne. Une agression volontaire et gratuite qui méritait une exclusion immédiate.

Avec un arbitrage juste, l'équipe de France aurait eu la possibilité de prendre l'avantage (sur penalty) et se serait retrouvée en supériorité numérique pour la suite de la rencontre. Schumacher exclu, Jupp Derwall, le sélectionneur allemand, aurait dû faire rentrer un autre gardien, […], et retirer un joueur de champ."

Xavier Barret, préface de Joël Quiniou, On refait la Coupe du monde – Et si l'arbitrage vidéo avait toujours existé ?, Solar Editions.

On refait la Coupe du monde