Pays-Bas - Suède (1-0) : Groenen propulse les Pays-Bas en finale

Pays-Bas - Suède (1-0) : Groenen propulse les Pays-Bas en finale
COUPE DU MONDE 2019 - Les Pays-Bas ont décroché, mercredi soir, à Lyon, leur billet pour leur première finale après un succès tardif face à la Suède (1-0), après prolongation.

Les Pays-Bas tiennent leur première finale

Grande première pour les Pays-Bas. Au terme d’un match décevant, mais ponctué de quelques coups d’éclats, la sélection néerlandaise a décroché la première finale de son histoire en Coupe du monde féminine, mercredi soir, à Lyon.

Vainqueurs de la robotique sélection de Suède lors de cette seconde demi-finale (1-0), après prolongation les troupes de Sarina Wiegman ont gagné le droit de défier les Etats-Unis dimanche lors de la grande finale. Ce sera un duel entre les championnes du monde en titre et les championnes d’Europe en titre. C’est probablement l’affiche la plus logique qu’il pouvait y avoir. Même si les Pays-Bas n'ont pas forcément mis la manière sur la pelouse du stade de Lyon, leur abnégation a fait merveille.

On n’a clairement pas assisté à la rencontre la plus excitante de ce Mondial. La faute principalement à l’enjeu, bien trop important, pour espérer que cette demie accouche de quelque chose de grandiose. Chaque sélection a eu ses moments forts. Chaque sélection a joué avec ses armes : en quadrillant le terrain et en jouant la transition pour la Suède, en jouant tout simplement à la "Néerlandaise" pour les Pays-Bas. Ça fait un peu cliché, mais on sait de quoi on parle. Les Oranje jouent au football, tout le temps, et ce n'est pas désagréable à voir.

C’est ce petit côté créatif qui a permis aux Néerlandaises de trouver l’ouverture lors de la première période de la prolongation. Il a fallu un exploit de Jackie Groenen pour débloquer ce match non pas fermé, mais incapable de basculer d'un côté ou de l'autre. Servie par une déviation involontaire de Linda Sembrant aux 18 mètres, la n°14 a profité de l’un des rares mauvais positionnement de la défense suédoise pour inscrire le seul but de la soirée. A la baguette de cette séquence, Danielle van de Donk a encore démontré qu'elle disposait d'une certaine vision du jeu.

Il a fallu attendre, oui. Mais ça valait le coup si on était habillé en orange. L’attaquante de Francfort a, elle, marqué son 3e but en 53 sélections mercredi. Elle a surtout marqué son premier but de la compétition au meilleur des moments. Comme annoncé, puis répété et enfin martelé, les Oranjeleeuwinnen sont bien venues pour la gagner cette Coupe du monde.

Le chiffre : 1

Les Pays-Bas joueront leur première finale en Coupe du monde féminine. Elles pourront dépasser les messieurs, jamais titrés malgré trois apparitions en finale (1974, 1978 et 2010), en cas de victoire dimanche.

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées