Pérou, Australie et Danemark : qu'ont fait les adversaires de la France au Mondial 2018 ?

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

RTS1OU01
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-25T12:10:07.642Z, mis à jour 2018-03-26T09:32:48.798Z

Le Pérou, l'Australie et le Danemark affrontaient respectivement la Croatie, la Norvège et le Panama. Pour quels résultats ?

Comme la France, le Pérou, l'Australie et le Danemark ont entamé leur préparation en vue du Mondial 2018. Ces quatre nations constituent un seul et même groupe, en l'occurrence celui des Bleus.

Le Pérou : méfiance

Les Bleus n'aiment pas les équipes sud-américaines ? Pas de chance, ils devront en découvre avec le Pérou lors de la phase de groupes de la prochaine Coupe du monde. Et les Péruviens ont de sacrés arguments à faire valoir pour faire douter les hommes de Didier Deschamps. Samedi, malgré des absents de taille, ils se sont permis de corriger la Croatie de Rakitic et de Modric. Abandonnant le ballon à l'adversaire, le Pérou a obtenu une victoire collectif en faisant parler sa grinta et sa vitesse en contre. Carrillo (12e) et Flores (48e) ont été les deux buteurs de la rencontre conclue par un clean sheet pour les Incas. Invaincus en 2017, ils n'ont plus connu la défaite depuis onze rencontres.

Danemark : attention à Christensen

Après deux défaites consécutives, le Danemark s'est repris en battant le Panama sur la plus petite des marges grâce à un but de Sisto (69e). Il aura suffi à une équipe peu flamboyante mais suffisamment solide pour ne pas la prendre à la légère. D'autant qu'elle compte dans ses rangs un certain Christian Eriksen, maestro de Tottenham qui a beaucoup de talent dans les pieds. Il faudra se méfier de ces Danois que les Bleus affronteront en dernier lors de la phase de groupes.

Australie : trois points normalement assurés

L'Equipe de France débutera le Mondial 2018 en douceur avec un match face à l'équipe la plus faible de son groupe : l'Australie. Désormais dirigés par Bert van Marwijk, les Socceroos ont montré de sérieuses lacunes lors de la lourde défaite face à la Norvège (1-4). Ils avaient pourtant ouvert le score par l'intermédiaire de Jackson Irvine (19e) avant de craquer défensivement et de céder face à un triplé de Kamara (36e, 57e et 90e) et une réalisation signée Reginiussen (48e). Pour les Bleus, c'est normalement trois points assurés.