Pologne-Sénégal (1-2) : le match en un coup d'oeil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16861H
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-19T18:19:14.975Z, mis à jour 2018-06-19T21:15:16.530Z

Dans un groupe H très homogène, le Sénégal a réussi la bonne opération du jour en disposant assez logiquement la Pologne (2-1), quand un peu plus tôt dans la journée, le Japon surprenait la Colombie (2-1). Très solides et extrêmement motivés, les Lions de la Teranga débutent leur Mondial de manière idéale.


Le résumé du match

Les Sénégalais sont loin d'avoir été intimidés lors de leur premier match de Coupe du monde. 16 ans après leur exploit contre les champions du monde français pour leur premier Mondial, en 2002 (1-0), les Lions de la Teranga ont récidivé en venant à bout de Polonais décevants lors de cette première journée du groupe H. Dès les premières minutes de jeu, la différence d'intensité dans les duels s'est sentie, les hommes d'Aliou Cissé mordant dans le cuir, au contraire de ceux de Nawalka. Moins de dix minutes avant la mi-temps, alors que la Pologne monopolisait le ballon sans pour autant se montrer dangereux, les Sénégalais vont profiter d'un coup du sort, la frappe à ras-de-terre à l'entrée de la surface de Gueye étant contrée par le malheureux Cionek, trompant son portier Szczesny (38e).

A l'heure de jeu, un autre fait de jeu particulier va bénéficier au Sénégal. Sur une mauvaise passe en retrait de Krychowiak pour Szczesny, M'Baye Niang grille la politesse à Pazdan avant d'esquiver le portier polonais pour marquer dans le but vide. Malgré la réduction du score de Krychowiak, d'une belle tête, dans les dernières minutes du match, les Aigles Blancs s'inclinent logiquement et voient le Sénégal et le Japon, surprenant vainqueur de la Colombie, prendre une option sur la qualification pour les huitièmes de finale.

>> Colombie-Japon en un clin d'oeil

L'homme du match

Si l'ancien attaquant caennais M'Baye Niang a fait la différence en inscrivant le but du break pour les Lions de la Teranga, le joueur de la formation africaine le plus impressionnant dans cette partie se nomme Salif Sané. Positionné au côté du roc du Napoli Kalidou Koulibaly, le défenseur de Hanovre a étouffé la star du Bayern Munich, Robert Lewandowski, ne lui laissant aucune opportunité de débloquer son compteur dans ce Mondial. Le stoppeur formé aux Girondins de Bordeaux s'est également illustré dans le camp polonais, tirant deux fois au but dans cette rencontre et réalisant des percées très intéressantes pour apporter le surnombre dans le camp adverse.

La stat' du match

En six rencontres de Coupe du monde disputées dans son histoire, le Sénégal est la seule formation africaine à afficher un bilan positif sur la plus grande scène de toutes pour les amateurs de football. Les Lions de la Teranga totalisent en effet trois victoires, glanés face à la France (1-0), la Suède (2-1) et la Pologne (2-1), deux matchs nuls face à l'Uruguay (3-3) et le Danemark (1-1), et une seule défaite, concédée face à la Turquie (1-0), en quart de finale du Mondial 2002.


Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK.