Rapinoe confirme qu'elle n'ira pas à la Maison-Blanche : "J'encourage mes partenaires à réfléchir"

Rapinoe confirme qu'elle n'ira pas à la Maison-Blanche : "J'encourage mes partenaires à réfléchir"
COUPE DU MONDE 2019 – Plongée au cœur d’une polémique avec le président des Etats-Unis, Donald Trump, Megan Rapinoe a enfoncé le clou en conférence de presse et confirmé sa position.

Les échanges interposés entre Megan Rapinoe et Donald Trump continuent de plus belle. Interrogée sur l’affaire qui l’oppose au président des Etats-Unis, la capitaine de la sélection américaine a confirmé qu’elle ne se rendrait pas à la Maison-Blanche en cas de succès des Etats-Unis à la Coupe du monde.

"Je maintiens mes propos sur le fait de ne pas aller à la Maison-Blanche", a déclaré l'attaquante américaine en préambule de sa conférence de presse donnée jeudi au Parc des Princes, à la veille du quart de finale France-Etats-Unis. "Considérant tout le temps, les efforts et la fierté que représente la tribune que nous avons... Je ne pense pas que j'irai et j'encourage mes partenaires à réfléchir à cette tribune, qui pourrait se télescoper avec une administration qui ne pense pas comme nous et ne se bat pas pour les mêmes choses que ce pour quoi nous nous battons", a-t-elle ajouté.

Interrogé sur un possible impact négatif pour son équipe, Rapinoe a annoncé que ça n’aurait aucune incidence. "Non, je ne suis vraiment pas inquiète par rapport à ça". Quant à sa popularité, elle a estimé que cela n'aurait aucun impact. "Je pense que j'étais déjà populaire ! On avait déjà joué ici avant", a-t-elle rigolé.

"Megan ne devrait jamais manquer de respect au pays, à la Maison-Blanche, à notre drapeau"

La polémique Rapinoe-Trump s’était déclenchée suite à ses propos tenus dans une vidéo publiée mardi par le le magazine Eight by Eight. "Je n'irai pas à la putain de Maison Blanche (…)Nous ne serons pas invitées. J'en doute", avait balancé Rapinoe dedans.

La sortie de la n°15 n'était évidemment pas passée inaperçue chez elle. Elle a évidemment fait l'objet d'une réponse de Donald Trump himself sur Twitter. "Je suis un grand fan de l'équipe des Etats-Unis et du football féminin, mais Megan devrait d'abord GAGNER avant de PARLER ! Terminez le travail", avait répondu le président américain. "Nous n’avons pas encore invité Megan ou l’équipe. Mais maintenant, c’est fait. Que l’équipe gagne ou perde nous l’invitons."

Le président des Etats-unis, actuellement au Japon pour le sommet du G7, a également passé un message personnel à la joueuse. "Megan ne devrait jamais manquer de respect au pays, à la Maison-Blanche, à notre drapeau, après tout ce qui a été fait pour elle et cette équipe. Soyez fiers du pays que vous représentez. Il n'y a pas mieux que les Etats-Unis !"

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées