Mario Balotelli est visiblement très content de l'élimination de l'Angleterre

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

000 15L19N
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-07-12T17:30:03.925Z, mis à jour 2018-07-12T17:43:11.208Z

L'attaquant italien de l'OGC Nice (et peut-être bientôt de l'Olympique de Marseille) a profité de l'élimination mercredi soir de l'Angleterre par la Croatie (2-1) pour se moquer des Three Lions, lui l'ancien joueur de Manchester City et Liverpool.

Mercredi soir, le fantasque attaquant italien Mario Balotelli s'est allègrement moqué des joueurs anglais après leur défaite en demi-finale contre la Croatie. Mais pourquoi donc le joueur qui a évolué cinq ans en Premier League (2010-2013 à Manchester City, 2014-2016 à Liverpool) agirait-il de la sorte, lui qui a évolué aux côtés de plusieurs joueurs des Three Lions ? Avant toute chose, il faut rappeler que le passage de Mario Balotelli au Royaume-Uni n'a pas été un long fleuve tranquille.

>> Angleterre-Croatie (1-2) : le match en un coup d’œil

Arrivé à Manchester City en 2010, Balotelli impressionne Outre-Manche et remporte un titre de Champion d'Angleterre en 2012. Mais rapidement ses frasques extra-sportives, toutes plus invraisemblables les unes que les autres, ont pris le dessus sur ses performances en club. En 2014, il revient au Royaume-Uni en posant ses valises à Liverpool. Son passage chez les Reds sera un gros flop. Autrement dit, l'attaquant de 27 ans n'a pas laissé que des souvenirs impérissables aux Anglais.

Une revanche personnelle 

Hier soir sur Instagram, Mario Balotelli a posté une photo du célèbre slogan repris par l'Angleterre entière "It's coming home" en rajoutant "impossible" juste en dessous.


Balotelli

Il détaille ensuite sa pensée et explique pourquoi il a posté cette photo : "Je suis désolé, parce que j'adore l'Angleterre, mais pour ceux qui m'ont envoyé des messages stupides et des insultes jusqu'à présent, vous méritez cette réponse maintenant !" Pas sûr que ce message ait fait très plaisir Outre-Manche !

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde en Russie