Dans l'actualité récente

Antoine Griezmann, un premier tour au ralenti

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16O393
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-06-28T08:12:07.689Z, mis à jour 2018-06-28T08:12:31.179Z

Face au Danemark mardi (2-1), Antoine Griezmann a de nouveau éprouvé des difficultés dans le jeu et n'est pas parvenu à s'imposer comme l'atout-maître des Bleus dans le secteur offensif. Un début de Mondial inquiétant pour la suite de la compétition ?

"Je sais que je peux mieux faire et je dois le faire. Je vais monter en puissance." Visiblement, la promesse d’Antoine Griezmann dimanche dans Téléfoot devra encore attendre quelques jours. Ce mardi face au Danemark (0-0), l’attaquant de l’Atlético de Madrid et pièce majeure du système offensif de Didier Deschamps avec les Bleus a une nouvelle fois montré un visage timoré, après ses deux prestations en demi-teinte face à l’Australie (2-1) et le Pérou (1-0).

Malgré ses deux tirs cadrés durant la rencontre, "Grizou" a globalement déçu dans le jeu, multipliant les mauvais choix et les touches de balle superflues, alors qu’il aurait pu de nombreuses fois jouer simple pour ses coéquipiers aux abords de la surface. Positionné derrière Olivier Giroud, il a très peu combiné avec l’attaquant de Chelsea, avec seulement une passe réalisée entre les deux hommes, malgré une entente construite depuis maintenant plusieurs mois.

>> Voir le résumé grand format du match Danemark-France

Un Griezmann en feu dès les huitièmes ?

Symbole de sa prestation inquiétante, Antoine Griezmann a perdu, seulement durant la première période, 13 ballons, soit le total le plus élevé de la compétition sur le premier acte. En seconde période, le natif de Mâcon en a perdu 5, soit un total de 18 ballons perdus sur l’ensemble du match. Pour rappel, Griezmann en a touché seulement 55 dans cette rencontre.

Auteur d'un seul but lors de ces trois matchs de poule, Antoine Griezmann affichait un état de forme similaire au début de l'Euro 2016, avec un but inscrit face à l'Albanie (2-0), avant d'éclabousser de son talent la phase finale de la compétition avec un doublé en huitième de finale face à l'Irlande (2-1), un but face à l'Islande en quart de finale (5-2) et un nouveau doublé en demi-finale face à l'Allemagne de Thomas Müller (2-0).

>> Revoir le but de Griezmann face à l'Australie

Griezmann satisfait de sa prestation

Au sortir du match, Antoine Griezmann est revenu sur sa prestation et sur celle de l'équipe de France face au Danemark : "On a essayé de prendre l'avantage en première période, on n'a pas réussi, en seconde ils ne voulaient pas faire énormément et donc nous non plus, mais voilà c'était deux équipes qui étaient contentes avec le match nul."

"Je me suis senti bien en première mi-temps, j'ai essayé de descendre de temps en temps, de prendre la profondeur, et après en seconde j'ai essayé d'être plus près de la surface donc j'ai touché moins de ballons mais voilà, c'est le jeu que je veux faire, j'espère hausser encore mon niveau en huitièmes" a-t-il ajouté à la presse.