Islande-Croatie (1-2) : le match en un coup d'oeil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16O80G
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-26T21:20:17.823Z, mis à jour 2018-06-26T21:23:21.107Z

Agressifs mais sans réussite face au but, les Nordiques auraient mérité mieux qu'une défaite face à de solides Croates qui les éliminent de la Coupe du monde.

Le résumé du match

Trois matches. Trois victoires. La Croatie finit sa phase de groupes sur un "hat-trick" parfait et une première place qu'elle n'a jamais quittée depuis le début du Mondial. Les Croates ont pourtant été bousculés par des Islandais désireux de décrocher la première qualification pour les huitièmes de finale d'une Coupe du monde de leur histoire, mardi soir à Rostov. La fin de première période a été particulièrement agitée devant les cages de Kalinic. Juste avant la mi-temps, Finnbogason n'est pas passé loin d'ouvrir le score (40e) avant que le gardien croate ne boxe une frappe puissante du capitaine Gunnarsson.

Au retour de la pause, les occasions ont tourné à l'avantage des hommes de Zlatko Dalic, qui avait laissé sur le banc 9 des 11 joueurs victorieux de l'Argentine. Badelj a trouvé la transversale (51e) puis les filets avec une jolie reprise de volée du droit (53e). Ingason aussi a frappé la transversale (56e). Les Islandais y ont cru un instant après l'égalisation sur penalty de Sigurdsson, après une main de Lovren (76e). Mais dans le même temps, le Nigeria faisait de même face à l'Argentine, mettant de côté les espoirs de qualification des Nordiques. Des espoirs définitivement tués en toute fin de rencontre avec un but de Perisic (90e). Rendez-vous dans quatre ans pour les Strákarnir okkar !

L'homme du match

Buteur et passeur décisif pour Perisic, ça ne pouvait être que lui : Milan Badelj a grandement contribué à la victoire croate. Le milieu de la Fiorentina, élu homme du match à l'issue de la rencontre, n'a eu que des mots pour son collectif au moment de recevoir son trophée. "On croit en nous, on va monter ce dont on est capables. Le fait d'avoir remplacé neuf joueurs et d'avoir gagné est une autre preuve de la qualité et de la profondeur de notre effectif", a-t-il déclaré, cité par L'Equipe. Et pourtant, le joueur de 29 ans a de quoi être fier. Car c'était ce mardi sa première titularisation en Coupe du monde.


La stat' du match

Le carton plein pour les Croates est d'autant plus important que c'est la première fois de leur histoire qu'il enchaîne trois victoires consécutives en Coupe du monde. Une série en cours qui pourrait bien se poursuivre dès les huitièmes de finale face au Danemark...