Ronaldo, Lingard,… : les 10 joueurs ayant brillé pendant les matches amicaux

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

RTX3E7VP
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-24T13:13:39.534Z, mis à jour 2018-03-24T13:14:40.140Z

Le stars étaient de sortie vendredi soir. Et certains n'ont pas manqué de briller lors des premiers matches internationaux de 2018.

Il y a eu beaucoup de matches internationaux vendredi. L'occasion pour certains joueurs de briller, de prouver qu'ils méritent leur place pour le Mondial et/ou de rappeler qui sont les patrons.

Ronaldo, l'éternel sauveur

Mohamed Salah croyait offrir la victoire à l'Egypte en marquant face au Portugal. Cela aurait constitué une belle récompense au regard de sa saison. Mais, en face, il y avait Cristiano Ronaldo. La star du Real Madrid est sorti de sa boîte durant les derniers instants de la rencontre, inscrivant un doublé clair et décisif dans le temps additionnel (90e+3, 90e+6). Le patron est toujours là.

Lingard, un premier but victorieux

Solide derrière, l'Angleterre peine encore à mettre en place son attaque. Mais les Trois Lions disposent quand même d'un vivier de talents sur lequel ils peuvent travailler. Jesse Lingard l'a prouvé en inscrivant le seul but du match disputé face aux Pays-Bas, ouvrant son compteur en sélection.

Lo Celso monte en puissance

En l'absence des cadres (Lionel Messi et Sergio Agüero), Giovani Lo Celso ne s'est pas caché à l'occasion de la victoire de l'Argentine sur l'Italie. Epaulant un Angel Di Maria très inspiré, il a bonifié sa prestation par une passe décisive.

Coutinho a pris ses responsabilités

Le Brésil est allé s'imposer face à la Russie au Luzhniki Stadium, rappelant au futur hôte de la Coupe du monde tout le chemin qui lui restait encore à parcourir. On aurait pu citer Willian, très en jambes ces dernières semaines. Mais on retiendra Philippe Coutinho, qui n'a pas tremblé au moment de transformer un penalty en l'absence de Neymar.

Rodriguez/Falcao, parfum Ligue 1

Le but de Radamel Falcao face à la France, sur un caviar de James Rodriguez, nous a rappelé au bon souvenir de l'AS Monaco à l'époque où les deux stars colombiennes étaient encore associées. Une séquence nostalgie qui pourrait se répéter en juin prochain.

Müller répond à Moreno

Difficile de dégager une individualité plutôt qu'une autre du match énorme entre l'Espagne et l'Allemagne. Mais on peut quand même mettre en exergue le but de Thomas Müller. Pour la finition : une sublime frappe en pleine lucarne. Et pour la conséquence : l'égalisation dans un choc.

Un triplé pour Kamara

La Norvège a écrasé l'Australie et, au-cours de la large victoire sur le score de 4 à 1, Ola Kamara a particulièrement brillé avec un triplé (36e, 57e et 90e+1).

Lemar, le meilleur Bleu sur le terrain

Thomas Lemar a sans doute sécurisé sa place dans le couloir gauche du onze aligné par Didier Deschamps. Car c'est lui le meilleur Bleu de vendredi soir malgré la défaite à l'arrivée. Il a d'abord parfaitement percé la défense colombienne pour lancer Digne, auteur du centre à l'origine de l'ouverture du score de Giroud. Puis il a profité d'un caviar de Mbappé pour ajouter un but à ses statistiques.

Giroud, pour le 30e

Olivier Giroud n'a pas réalisé un grand match, à l'image de ses coéquipiers, mais il a encore fait parler son opportunisme en se jetant sur un centre de Digne mal repoussé par Ospina. Sur un plan individuel, c'est un 30e but en Equipe de France pour lui, une marque co-détenue avec Jean-Pierre Papin et Just Fontaine.

Mbappé qui s'affirme en passeur

Kylian Mbappé est l'autre Bleu qui a brillé dans la première demi-heure aboutie face à la Colombie. Toujours là pour dynamiter des défenses avec ses dribbles et ses accélérations, il s'est fendu d'une troisième passe décisive en trois matches consécutifs. On peut donc accepter son déchet.