Dans l'actualité récente

Russie-Egypte (3-1) : le match en un coup d'œil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 1691PK
Par Hamza HIZZIR|Ecrit pour TF1|2018-06-19T22:16:05.783Z, mis à jour 2018-06-19T22:16:08.748Z

La Russie n’est pas encore officiellement qualifiée, ce mardi soir, après sa victoire (3-1) contre l’Égypte d’un Mohamed Salah enfin rétabli, mais elle a déjà un pied, et même quelques orteils de l’autre, en 8es de finale de "sa" Coupe du monde.

Le résumé du match


Un chiffre pour résumer la teneur de la première période : un seul tir cadré en 45 minutes, une tête d’Ignachevitch à la retombée d'un corner. La rencontre a donc véritablement débuté au retour des vestiaires, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Russes ont attaqué fort le second acte, inscrivant trois buts en un quart d’heure, dont deux en deux minutes, à l’heure de jeu !

Des réalisations signées Fathi (contre son camp, 47e), Cherichev (59e) et Dziouba (61e). Salah a bien réduit le score, sur penalty, à la 72e minute, mais cela n'a pas suffi à lancer une folle remontada. L’écart de niveau entre les deux équipes était trop grand, et il s’est autant traduit au tableau d’affichage que dans le jeu. Jamais l’Égypte n’a paru en position de l’emporter, face à des Russes athlétiques et très bien organisés.

L’homme du match


Déjà auteur d’un joli doublé lors du match d’ouverture contre les Saoudiens (5-0), Denis Cherichev a remis ça, inscrivant, d’un plat du pied parfait à la réception d’un centre en retrait, le 2e but de son équipe ce mardi soir, le plus important de tous. L’attaquant de Villarreal rejoint ainsi Cristiano Ronaldo en tête du classement des buteurs de ce Mondial.


>> Revivez le match sur LCI.fr

>> Le classement des buteurs de la Coupe du monde

La stat’du match


C’est peut-être un détail pour vous mais, à l’échelle du football égyptien, ça veut dire beaucoup. Le but de Mohamed Salah a peut-être été inscrit pour l’honneur, ou pour du beurre (c’est selon), mais il l’a aussi été pour l’histoire : l’attaquant de Liverpool est alors devenu le 3e joueur de son pays à avoir marqué un but en Coupe du monde. Ses deux prédécesseurs se nomment Abdelrahman Fawzi (1934) et Magdy Abed El Ghani (1990).