Russie-France : cinq bonnes raisons de regarder le match

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Grand format France Colombie
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-27T11:58:15.582Z, mis à jour 2018-03-27T11:58:41.122Z

La France et la Russie s'affrontent ce soir en amical. L'occasion pour les Bleus de se relancer dans un stade de la future Coupe du monde.

Après sa défaite face à la Colombie, l'Equipe de France continue sa préparation avec un déplacement en Russie, l'hôte de la future Coupe du monde. Pourquoi faut-il suivre ce match ?

Un match en Russie

Le terrain aura une importance toute particulière ce mardi. Car la France se rend en Russie, là où le prochain Mondial sera disputé. Pour les Bleus, ce sera donc l'occasion de prendre la température là-bas et de se confronter au public qu'ils seront à même de croiser à partir de juin. Pour la préparation, c'est un déplacement idéal et bien senti.

Les Bleus doivent se racheter

Les hommes de Didier Deschamps viennent de laisser filer deux victoires qui leur tendaient les bras, face à l'Allemagne pour conclure 2017 et face à la Colombie pour démarrer 2018. Mais c'est surtout la rencontre de vendredi soir qui est le plus regrettable : après 30 minutes hyper abouties et deux buts marqués, la lumière s'est éteinte et les Bleus ont perdu le fil puis le match. Face à la Russie, il faudra se racheter et retrouver le goût de la victoire.

Voir un autre onze

Il ne faut pas oublier que les rencontres amicales permettent aux différents sélectionneurs de tester divers schémas tactiques. Face à la Colombie, Didier Deschamps a opté pour un 4-4-2 qui n'a pas donné entière satisfaction. Face à la Russie, il pourrait lancer un 4-3-3 plus équilibré en remettant Paul Pogba dans le onze de départ. D'autres combinaisons offensives devraient également être testées, peut-être avec Anthony Martial et Ousmane Dembélé sur chaque côté.

Se rassurer derrière

Mais on sera surtout attentif à la charnière centrale, l'association entre Samuel Umtiti et Raphaël Varane n'ayant pas rassuré sur la solidité défensive. Capables de marquer, les Bleus encaissent dans le même temps trop de buts pour viser la victoire finale. Un déséquilibre que devra combler Didier Deschamps.

La Russie doit aussi se rassurer

On n'oubliera pas non plus d'affirmer que ce face-à-face sera aussi utile que prestigieux pour les Russes, dans l'obligation d'engranger un maximum de confiance et de certitudes à quelques mois d'accueillir une compétition dans laquelle ils ne partiront pas favoris. Mais où ils voudront quand même bien figurer. Pour l'heure, ils restent sur quatre matches sans victoire.