Serbie-Suisse : la FIFA ouvre une procédure contre Shaqiri et Xhaka pour leur célébration pro-Kosovo

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

suisse shaqiri
Par Antoine LLORCA|Ecrit pour TF1|2018-06-23T22:22:15.251Z, mis à jour 2018-06-23T22:23:05.169Z

Lors de la victoire de la Suisse contre la Serbie (2-1), vendredi 22 juin, les Suisses Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka ont célébré leur but respectif en faisant une célébration pro-kosovare. Un message politique en direction de la Serbie que la FIFA n'a pas apprécié.

La Fifa a ouvert ce samedi des procédures disciplinaires à l'encontre des joueurs suisses Granit Xhaka, né en Suisse de famille kosovare, et Xherdan Shaqiri, né au Kosovo, une ancienne province serbe majoritairement albanaise, pour leurs célébrations de but pro-Kosovo, durant le match Suisse-Serbie (2-1) vendredi 22 juin. Après avoir marqué, les deux joueurs avaient mimé des deux mains l'aigle du drapeau albanais, un geste considéré en Serbie comme un symbole de défiance. Or la Fifa interdit tout message politique dans les stades de ses compétions. L'instance suprême du foot a donc ouvert ce samedi une procédure disciplinaire contre les deux joueurs de la "Nati". La presse serbe a dénoncé, au lendemain du match, une "provocation honteuse".

>> Le match en un coup d'oeil

Une procédure contre l'entraîneur serbe

De son côté, la Serbie ne s'est pas remise non plus du penalty non sifflé lors de ce match. Son sélectionneur Mladen Krstajic a lâché, furieux : "Nous avons été volés. "Je ne donnerais pas (à l'arbitre allemand Felix Brych) un carton jaune ou un carton rouge, je l'enverrais à La Haye. Là-bas, ils pourront le juger, comme ils l'ont fait avec nous". Le technicien avait également publié sur Instagram une série de photos du match avec la légende suivante : "Malheureusement, il semble que seuls les Serbes sont condamnés à une justice sélective, avant à La Haye et aujourd'hui dans le football avec l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR)". Le signe que de nombreux Serbes considèrent encore comme des héros de guerre des gradés militaires qui ont été condamnés au Tribunal Pénal international pour crimes de guerre.

 La Fifa a ouvert "une enquête préliminaire" concernant les propos du technicien.