Sérieuse, l'Angleterre bat les Pays-Bas grâce à Lingard

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

RTS1P0NH
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-24T09:53:40.894Z, mis à jour 2018-03-24T09:54:58.748Z

Jesse Lingard a été la seule étincelle offensive du match entre l'Angleterre et les Pays-Bas, durant lequel les Trois Lions ont fait parler leur assise défensive.

Solide derrière à défaut d'être inspirée devant, l'Angleterre s'en est remise à un but du jeune Jesse Lingard pour prendre le dessus sur des Pays-Bas en pleine reconstruction.

L'Angleterre s'en remet à sa défense

L'Angleterre ne fait pas rêver ? Ce n'est pas très grave. Car, pour l'heure, elle s'en remet à sa défense d'une solidité sans faille. Depuis cinq matches, toutes compétitions confondues, les Trois Lions n'ont pas encaissé un seul but et ce ne sont pas des Pays-Bas en reconstruction qui allaient mettre à mal leur confiance derrière. Malgré les rares inspirations d'un Memphis Depay très remuant mais un peu trop seul pour faire bouger une Angleterre sûre de sa force du moment.

Jesse Lingard s'occupe de tout

Se rangeant derrière sa défense à trois difficilement prenable, l'Angleterre s'en est remise à Jesse Lingard pour emballer un tant soi peu la rencontre. La jeune pépite de Manchester United a profité d'une mauvaise relance de Kevin Strootman pour percer la défense et inscrire le seul but du match d'une frappe croisée (59e), son premier avec l'équipe nationale. C'est peut-être un peu léger pour faire oublier le manque d'inspiration et de justesse technique devant mais c'était suffisant vendredi soir pour s'offrir un succès logique. Au moins, Gareth Southgate sait sur quel élément il doit se concentrer pour faire briller les Trois Lions en juin prochain.

Première défaite pour Koeman

Si son équipe a bien débuté le match, Ronald Koeman a essuyé une défaite pour son baptême à la tête des Pays-Bas. Il a pu avoir un aperçu du chantier dans lequel il s'est embourbé en acceptant son nouveau rôle. Et le prochain match ne s'annonce pas des plus faciles pour les Oranje puisqu'il faudra en découdre avec le Portugal d'un Cristiano Ronaldo en forme olympique en ce moment et encore sauveur de son équipe vendredi soir. L'Angleterre, quant à elle, affrontera une autre nation qui doit reconstruire : l'Italie.


Plus d'actualité