Au sifflet d'Uruguay-Arabie saoudite, Clément Turpin fait ses débuts en Coupe du monde

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Clément Turpin
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-20T10:38:48.309Z, mis à jour 2018-06-20T10:43:01.425Z

Un tricolore fait son entrée en lice dans la compétition ce mercredi : Clément Turpin arbitrera la rencontre entre l’Uruguay et l’Arabie saoudite (17 heures, à Rostov).

Il est le seul arbitre français à avoir été sélectionné pour cette Coupe du monde. A 36 ans, Clément Turpin arbitre son premier match lors d'un Mondial ce mercredi pour la rencontre entre l’Uruguay et l’Arabie saoudite. "Dix arbitres européens ont été sélectionnés, il y a 53 nations en Europe… c’est une vraie fierté de faire partie de ces dix là" a déclaré l’arbitre à la Fédération française de football dans une vidéo mise en ligne mardi 19 juin.


"Avec Nicolas (Danos) et Cyril (Gringore, ses adjoints, ndlr) on assume pleinement le statut qui est le nôtre. On va avoir l’honneur de représenter notre arbitrage national sur la plus grande compétition de football au monde. Et ce n’est pas du tout une source de pression mais au contraire c’est une source de motivation supplémentaire" a ajouté Clément Turpin, qui redore ainsi le blason de l’arbitrage français après le couac de 2014, où aucun arbitre français n'avait été sélectionné.

Déjà une longue expérience au plus haut niveau

Malgré son jeune âge, l’arbitre bourguignon arrive en Russie avec plusieurs expériences internationales. Après ses débuts en Ligue 1 à 26 ans, en 2008, ce père de trois enfants a eu l’occasion de faire ses preuves au plus haut niveau, notamment lors de l’Euro 2016 où il a arbitré deux rencontres. Cette saison il a notamment arbitré le quart de finale retour de Ligue des champions entre l’AS Rome et le FC Barcelone, et la demi-finale aller entre Arsenal et l’Atlético de Madrid. Il officiait également en qualité de 4e arbitre lors de la finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool. La Fifa l’avait également choisi pour diriger le match de barrage entre le Pérou et la Nouvelle-Zélande à Lima.


>> Suivre le match de Clément Turpin (et aussi celui de Cavani) ici

Ce qui changera pour cette Coupe du monde, c’est l’entrée en vigueur de la VAR. Mais ce ne sera pas un problème pour le Français. "C’est un dispositif sur lequel on travaille depuis plus d’un an, avec les instances internationales et nationales (…). Ce n’est pas un dispositif nouveau pour nous. Ça fait maintenant de longs mois qu’on s’entraîne, qu’on l’utilise. Aujourd’hui c’est une vraie réalité. Et une vraie aide à l’arbitrage."

Qu’il fasse ou bonne ou une mauvaise prestation pour son premier match en Coupe du monde, Clément Turpin ne regardera pas les commentaires sur les réseaux sociaux. Il avoue même ne pas savoir comment fonctionnent Facebook et Twitter, et donner de l’importance uniquement aux retours de son entourage.