Thiney : "Les réseaux sociaux ? Je n'en tiens pas compte"

COUPE DU MONDE 2019 - Interrogée sur l'exposition médiatique décuplée et les réseaux sociaux, Gaëtane Thiney a avoué ne pas trop goûter à la vie en ligne.

Sur le buzz Torrent / Mitroglou

"Je ne lis pas et je ne vois pas ce qu’il se passe sur les réseaux sociaux. Donc je suis vraiment dans ma bulle, j’ai envie de profiter de cette Coupe du monde pleinement, avec ma famille, avec mes amis, donc je communique beaucoup avec eux."

"Mais tout ce qui est presse-médias, je ne suis pas tous ces buzz-là, donc je ne suis pas au courant. J’en ai vaguement entendu parler, mais je ne connais pas le fond de l’histoire. Je sais que ça faisait rire tout le monde."

Sur l'acceptation d’une exposition plus forte avec ses mauvais côtés

"Est-ce qu’on est prêtes ? Oui, il faut l’être. Et ce n’est pas parce que je ne lis, ou je ne regarde pas, mais ça fait partie du job. Je réponds avec beaucoup de sincérité et d’honnêteté. Maintenant, j’ai compris une chose, ça fait partie aussi de notre environnement, il faut l’accepter."

"Donc je l’accepte. Il n’y a aucun problème, il faut juste avoir confiance en soi, continuer à avancer et savoir pourquoi on est là. Et les médias on en besoin, il faut une couverture merveilleuse. Et comme dans la vie de tous les jours, on a les défauts de ses qualités. Il faut parfois accepter qu’il y ait des petits buzz, mais il faut en rire."

"De toute façon, il faut s’y habituer. Moi, les réseaux sociaux, je communique dessus, il n’y a pas de problèmes. Après, je pense que tout ce qui est lié aux commentaires, et tout ce qui doit être fait autour il faut faire très attention, parce que c’est assez complexe."

"On les utilise pour communiquer, on devient notre propre média et je pense qu’il ne faut pas se perdre dans la lecture des commentaires et dans tout ce qui peut tourner autour de ça. Moi je ne connais pas "Fafa22", ni "Cécé du 12", donc après je comprends, chacun son avis."

"Moi, quand je parle je m’appelle Gaëtane Thiney, donc il faut assumer ses propos. Donc en fait, je ne pars pas là-dedans. Je comprends, c’est un phénomène de société, tout le monde a le droit de s’exprimer, très bien, mais je n’en tiens pas compte."

Alexandre Coiquil

Vidéos associées

News associées