"Touchez pas à mon Grizou", "Evra, un patron de légende" : le meilleur de Paul Pogba en conférence de presse

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Pogba EDF 24062018
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-24T10:37:33.427Z, mis à jour 2018-06-24T12:38:35.478Z

A quarante-huit heures du match face au Danemark, Paul Pogba s'est présenté à la presse ce dimanche matin. Une prise de parole rare en équipe de France mais qui fait toujours son petit effet. Best of.

On a l'impression de bien connaître Paul Pogba. Avec spontanéité, le joueur le plus médiatique de l'équipe de France abreuve ses fans sur les réseaux sociaux. Sa nouvelle coupe de cheveux, un pas de danse, la famille... "La Pioche" - son surnom - donne tout. Quitte parfois à tendre aussi le bâton pour se faire battre. C'est aussi ce qui lui coupe un peu l'envie de se prêter à l'exercice imposé des conférences de presse tournantes en place dans la Maison bleue. Il n'avait d'ailleurs plus satisfait à cette obligation depuis la Coupe du monde au Brésil... 

Alors, ce dimanche, plus que celle de Corentin Tolisso, la venue devant les journalistes de Paul Pogba était donc un petit événement en soi - pendant que Didier Deschamps et Antoine Griezmann, eux, étaient les invités de Téléfoot -.  Et le joueur de Manchester United, toujours aussi bon client, n'a pas boudé son plaisir : "Je vous aime tellement. Vous m'avez manqué (...) ça fait du bien", a déclaré Pogba, tout sourire. 



Ironie ou pas, il est notamment revenu sur les critiques dont il a fait l'objet : "Il y en a tellement ... Depuis mon transfert, les 100 millions... On en a beaucoup parlé mais on m'aime encore plus, ça a vraiment changé ma vie. C'est tout (...). On dirait que j'ai pas le droit d'aller chez le coiffeur et d'aller jouer après... Je comprends pas trop. A l'US Torcy, on allait manger un grec et on battait l'équipe 6-0... Je continue avec les critiques, je suis moi, je serai toujours souriant devant vous, c'est ça qui fait La pioche et Paul". 


Bien placé également pour commenter la situation d'Antoine Griezmann, passé à côté des deux matchs de cette Coupe du monde : "Il est très bien, il est en forme, il se bat pour l'équipe. Il n'a pas marqué mais ce n'est pas pour ça qu'il n'est pas en forme. Vous avez oublié ce qu'il a fait à l'Euro... Ne touchez pas mon Grizou, comme je l'ai dit avant la Coupe du Monde. On est qualifié, on fait un boulot défensif intensif. Pensez à ça. Encore une fois, touchez pas à mon Grizou".


Paul Pogba a aussi fait acte de candidature au poste de leader de cette équipe de France : "Je suis prêt à tout donner pour cette équipe. Ca doit venir naturellement. Si je râle sur un joueur c'est pour son bien et inversement. Si je dois booster tout le monde, je vais le faire". Et de tirer son chapeau - sa casquette siglée FFF - aux leaders que sont Hugo Lloris, Blaise Matuidi ou encore Steve Mandanda. Et de profiter de son passage pour saluer Patrice Evra : "On avait un grand patron, une légende en équipe de France, pour moi c'est Patrice Evra". 


Son regard sur les adversaires potentiels de l'équipe de France en 8es de finale :