Un statut à assumer pour le Japon, l’Argentine n’a rien à perdre

Finaliste malheureux du précédent Mondial, le Japon entre en piste face à l’Argentine ce lundi. Un rendez-vous à ne pas manquer face à une Albiceleste qui effectue son grand retour.

Elles connaissent le goût de la défaite amère, provoqué par une finale perdue, c’est ce qu’il les rend encore plus dangereuses. Battues lors de l’édition 2015 aux tirs au but par les Américaines, les Japonaises ont un esprit revanchard. Elles font partie des équipes favorites de la compétition au même titre que l’Allemagne, la France, les Etats-Unis ou l’Angleterre. Leur septième place au classement de la Fifa peut en attester. L’Argentine tentera de créer la surprise. L’Albiceleste avait disparu des radars, la faute à une dissolution de son équipe nationale. Elle n’a pas pris part aux dernières Coupes du monde (2011, 2015). Il s’agit d’un retour sur le devant de la scène pour les joueuses de Carlos Borrello face à un adversaire redoutable. Mais elles joueront probablement sans pression et savent qu’un résultat positif face à la sélection japonaise serait une belle surprise. C’est pourquoi le Japon doit se méfier.

Le duel dans le match : Estefania Banini vs Saki Kumagaï

S’il est difficile d’évaluer la réelle valeur de l’équipe Argentine, une chose est sûre, Estefania Banini est la figure de proue de la formation entraînée par Carlos Borello. Révélée à 16 ans, elle a très rapidement fait ses preuves au point de s’affirmer comme la joueuse star de son pays. Capitaine en sélection, la joueuse de Levante est celle qui peut prendre à défaut l’équipe japonaise.

La défenseure de l’Olympique lyonnais, Saki Kumagaï participe quant à elle à sa troisième phase finale de Coupe du monde. Expérimentée, elle sera chargée de porter sa sélection durant ce Mondial. Déjà sacrée en 2011, elle sera le relais privilégié d’Asako Takakura sur les terrains comme en dehors. Âgée de 20 ans à l’époque, c’est elle qui avait inscrit l’ultime tir au but de la séance en finale du Mondial allemand face aux Américianes (2-2 à l’issue des prolongations, 3-1 aux t.a.b) en 2011.

Vidéos associées

News associées