Dans l'actualité récente

"Un truc de ouf !" : le rêve éveillé des Bleus champions du monde

Voir le site Coupe du monde de la FIFA 2018

Olivier Giroud France Croatie
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-07-15T19:30:49.867Z, mis à jour 2018-07-15T20:25:05.696Z

Dans la foulée de leur titre de champion du monde, les Bleus ont laissé exploser leur joie au terme d'une finale irrespirable contre la Croatie, ce dimanche 15 juillet. Retrouvez toutes leurs réactions dans la nuit moscovite.

Les Bleus sont sur le toit du monde. Quelques minutes après la victoire de l'équipe de France contre la Croatie (4-2), en finale de la Coupe du monde ce 15 juillet au stade Loujniki de Moscou, l'ensemble des joueurs et du staff tricolore est passé au micro de TF1. Entre joie, euphorie et folie, les champions du monde 2018 se sont laissés aller après avoir accroché une deuxième étoile à leur maillot après le titre de 1998. 

>>> Le film du match France-Croatie

>>> "C'est l'espoir quand on attendait", la génération post-98 tient son étoile


"C'est tellement beau"

Didier DESCHAMPS : "C'est tellement beau, tellement merveilleux, pour les joueurs, c'est une jeune génération, il y en a qui sont champions du monde à 19 ans (ndlr : Kylian Mbappé). On n'a pas fait un énorme match mais on a mis 4 buts quand même. Je suis super heureux pour ce groupe, on est partait de loin. On est passé par des moments difficiles mais on avait besoin de ça. Ils sont sur le toit du monde pendant quatre ans. (...) On les aime (ndlr : les Français), on est fiers d'être Français, et comme dit notre président, vive la République."

Hugo LLORIS : "Je prends en cours. Ils ont quelques verres d'avance. On va vite les rattraper (...) On a hâte d’être demain. On va fêter ça entre nous et avec les Français. C'est beau d'avoir des Français réunis dans la joie et les larmes. C'est comme ça qu'on aime voir notre pays. Le football a ce pouvoir. On a réussi à faire les choses bien. On a beaucoup de mérite et on peut être fiers de ce qu'on a fait. Maintenant, on va profiter. (...) C'est pour ça qu'on joue au football. (Sur son statut) On peut faire les deux rôles, être gardien et capitaine."

Kylian MBAPPÉ : "Je suis très content. J'avais affiché mes ambitions collectives en début de Coupe du monde, c'était de la remporter. Ça a été long mais ça a valu le coup. Maintenant, on est champions du monde et on savoure. C'est la vie qu'on voulait. On est fiers de rendre les Français heureux. On est conscients qu'on avait ce rôle-là, de rendre les gens heureux. Ils oublient tous les problèmes et c'est tout bénef. On joue pour ce genre de choses. J'ai toujours dit que je ne voulais pas être de passage. C'est un passeport pour continue à travailler."


Benjamin PAVARD : "C'est quelque chose de ouf à 22 ans. Je sors de nulle part, comme dit la musique qui est sortie sur moi. Je ne réalise pas encore totalement. Quand on va rentrer en France, on va voir toute la ferveur du peuple français. Ça va être quelque chose d'énorme. J'attends juste ça, de rentrer en France et fêter ça avec le peuple français. C'est énorme, je suis très content pour le groupe et le staff. C'est quelque chose de formidable. Il y a deux ans, j'étais en fan-zone sur Lille et là je suis champion du monde. On va savourer ça."


Antoine GRIEZMANN : "Je ne sais pas où je suis. Je suis très heureux. Ça a été un match difficile. La Croatie a fait un gros match. Nous, on est rentrés timidement dans le match. On a vu que c'était une finale de Coupe du monde. On s'est lâchés petit à petit, et sur des contres on a réussi à faire la différence. Franchement, c'est un kif. On a hâte de soulever la Coupe et de la ramener en France. (Sur son but en finale du Mondial ?) Je suis très heureux. J'ai hésité à faire la panenka à Zidane, mais j'ai assuré en ouvrant le pied." 

Olivier GIROUD : "On va profiter. On m'a monopolisé pour que je vienne faire la presse, ce n'était pas prévu. C'est l'euphorie dans le vestiaire et j'ai hâte de retrouver mes partenaires. (Sur le pari de se couper les cheveux si la France l'emportait ?) Je ne sais pas si je vais me raser à blanc mais c'est prévu. Je vais le faire. J'en ai rien à faire parce qu'on est champions du monde. (Sur sa joie au coup de sifflet final) C'est une belle pour la France et pour l'histoire du football français. On sera là demain pour célébrer avec tout le monde. Vive la France !"


Benjamin MENDY : "À la base, je devais entrer après Paul mais on n'a pas le temps pour tout ça. On a des trucs à faire. J'espère qu'on vous a fait vibrer et rêver. On a participé à cette compétition, on a donné le maximum et on a gagné cette Coupe. C'est un moment de ouf. Tout le monde est content. On a eu des mots. Allez les Bleus !"



>> BONUS - L'interview "WTF" d'Adil RAMI et l'invasion du plateau par les Bleus



>>> Toutes les infos de la Coupe du monde 2018

en savoir plus : Coupe du Monde 2018 : France - Croatie