Dans l'actualité récente

Uruguay-Portugal : Godin-Giménez, le grand défi de Cristiano Ronaldo

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Cristiano Ronaldo Iran Portugal
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-06-30T09:21:04.571Z, mis à jour 2018-06-30T17:22:11.892Z

Ce samedi (à 20h sur TF1), l'Uruguay et le Portugal s'affrontent pour une place en quarts du Mondial russe. Un choc aux airs de derby madrilène, opposant la charnière de l'Atlético Godin-Giménez à la star du Real Cristiano Ronaldo.

D'un côté, on a la Céleste, la seule équipe qui n'en a concédé aucun. De l'autre, Cristiano Ronaldo, auteur de quatre buts jusqu'ici en Coupe du monde. Voilà le décor planté pour le huitième de finale entre l'Uruguay et le Portugal, ce samedi à Sotchi (à 20h en direct sur TF1). Assez naturellement, "un match" dans le match se dessine entre la charnière Diego Godin-José Gimenez, meilleure défense d'Espagne (22 buts concédés) sur la saison écoulée avec l'Atlético et le quintuple Ballon d'or, champion d'Europe en titre avec la Seleçao das Quinas.

>>> Uruguay-Portugal : les petits "Francês" de la Selecção

Vous l'aurez donc compris, le deuxième des huitièmes de finale après France-Argentine (à 16h en direct sur TF1), n'aura rien à envier aux bouillants derbies madrilènes. Avec un (léger) avantage psychologique pour CR7. En neuf saisons, le Portugais, détenteur du titre honorifique de meilleur buteur de l'histoire des Atlético-Real avec 22 réalisations, a très souvent eu le dessus sur ses adversaires d'un soir. Ces deux dernières années, il s'est distingué avec deux hat-tricks, trois buts dans une même rencontre contre les Colchoneros. 


Pas de plan anti-Cristiano

Des statistiques auxquelles il fait honneur depuis le début du Mondial, avec un triplé retentissant contre l'Espagne (3-3) et le but victorieux face au Maroc (1-0). Victime d'une petite baisse de régime contre l'Iran (1-1) lors du troisième et dernier match du Groupe B, avec un penalty manqué, Cristiano Ronaldo se sait scruté de toutes parts. Tout le monde l'attend dans un match à élimination directe en Coupe du monde, où il n'a jamais marqué au-delà des poules lors de ces trois précédentes participations (2006, 2010 et 2014). 

Pour autant, hors de question pour les Uruguayens de focaliser toute leur attention sur le capitaine du Portugal. "On ne prépare pas un match contre Cristiano, on se prépare à affronter une équipe", a rappelé Sebastián Coates jeudi. "Il faudra se méfier de l'équipe entière car Cristiano Ronaldo, même s'il résout beaucoup de situations, dépend des ballons que l'on peut lui donner." Si la Céleste ne fait pas une fixette, la raison est simple : elle est en pleine confiance. Au premier tour, l'Uruguay a conservé sa cage inviolée. "C'est l'une de nos vertus en tant qu'équipe : nous sommes solides défensivement", résumait Diego Godin après la victoire contre la Russie (3-0). Plus encore, la sélection n'a plus encaissé le moindre but depuis une défaite 2-1 en novembre 2017.

>>> Les enseignements du premier tour de la Coupe du monde

S'il est impossible de savoir qui sortir vainqueur de la bataille entre la charnière uruguayenne et le quintuple Ballon d'or, une certitude quand même : ça va chauffer dans la surface. Pour notre plus grand plaisir.

>>> Toutes les infos de la Coupe du monde 2018

en savoir plus : Equipe du Portugal de Football, Equipe d'Uruguay de Football