Luka Modric, le magicien de Zadar

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

000 16E3FW
Par Allan DELAMOTTE |Ecrit pour TF1|2018-07-11T15:47:55.602Z, mis à jour 2018-07-11T15:48:13.690Z

Étincelant lors de la victoire de la Croatie face à l'Argentine (3-0), Luka Modric démontre une nouvelle fois qu'il figure parmi les meilleurs milieux de terrain de la planète. Indiscutable au Real Madrid, le "Cruyff des Balkans" a franchi les paliers pas à pas.

"La nuit où Modric était Messi !" En une phrase, le quotidien croate Sportske Novosti a tout résumé. Jeudi soir, à l’occasion de la rencontre opposant la Croatie à l’Argentine (3-0), Luka Modric a illuminé pendant 90 minutes le jeu des Vatreni, alternant passes courtes et longues à la perfection en compagnie de son acolyte du milieu Ivan Rakitic. Au terme d’une action de grande classe, éliminant d’un double crochet le défenseur de l’Albiceleste Nicolas Otamendi, le joueur de 32 ans a parachevé une prestation étincelante d’un but qui l’est tout autant, une frappe parfaitement enroulée terminant sa course près du poteau gauche de Caballero. 

 De la 1ère division serbe au gratin du foot mondial 

Si Modric figure aujourd’hui parmi les meilleurs milieux de terrain au monde, tout n’a pas été si facile pour le natif de Zadar. Engagé par le Dynamo Zagreb en 2003, à l’âge de 18 ans, il fait ses premiers pas en professionnel du côté du Zrinjski Mostar, en première division du championnat de Bosnie-Herzégovine. Un championnat qu’il marque de son empreinte grâce à sa technique hors-pair, sa vision du jeu déjà au-dessus de la moyenne et dont il est élu meilleur joueur. En 2004-2005, il continue de faire ses armes du côté du club croate de l’Inter Zapresic, où il joue 18 matchs pour quatre buts inscrits. Après ce prêt, Modric revient à Zagreb et s’impose rapidement comme un des joueurs majeurs de l’effectif. Après 121 matchs et 32 buts inscrits avec le Dynamo, Modric tape dans l’œil des recruteurs des clubs des championnats majeurs, parmi lesquels Tottenham et Arsenal, après un Euro 2008 réussi. 

 Surnommé le "Cruyff des Balkans", Modric décide de s’engager à l’été 2008 avec les Spurs, pour un montant estimé à 21 millions d’euros, un record à l’époque pour le club londonien. Dans la lignée de ses prestations avec le Dynamo Zagreb, le meneur de jeu parvient, en compagnie du Gallois Gareth Bale, à disputer la Ligue des champions avec Tottenham lors de la saison 2010-2011. A Londres, il disputera 160 matchs toutes compétitions confondues, pour 17 buts et 27 passes décisives. 


Quatre Ligue des champions en 5 ans Considéré comme un des milieux de terrain les plus forts du Vieux Continent, Modric franchit un palier de taille en août 2012, en rejoignant le grand Real Madrid pour un montant de 30 millions d’euros, à la demande du coach de l’époque, José Mourinho. Avec les Merengue, le Croate compose avec l’Allemand Toni Kroos l'une des doublettes de milieux de terrain les plus redoutables du monde, raflant tout sur son passage. 

Depuis l’exercice 2012-2013, Modric va glaner une Liga (2017), quatre Ligue des champions (2014, 2016, 2017 et 2018), une Coupe d’Espagne (2014) ou encore trois Coupes du monde des clubs (2014, 2016 et 2017). Après la désillusion de 2014, où les Croates avaient fini troisièmes du groupe A derrière le Brésil et le Mexique, Luka Modric entend bien mener sa sélection dans le dernier carré voire la victoire finale lors de ce Mondial russe. D’ores et déjà qualifié avec la Croatie pour les huitièmes de finale de la compétition, Modric pourrait saisir, à 32 ans, cette dernière opportunité pour offrir à son pays son premier titre majeur.

en savoir plus : Equipe de Croatie de Football, Coupe du Monde 2018 : Argentine - Croatie, Coupe du Monde 2018 : Islande - Croatie