Dans l'actualité récente

VIDÉO - Brésil-Suisse (1-1) : le match en un coup d’œil

Voir le site 15 JUILLET 2018 : La France en bleu

Neymar Brésil Suisse
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2018-06-17T21:32:43.265Z, mis à jour 2018-06-18T17:30:30.798Z

C'est un Brésil en demi-teinte qui a été accroché par une vaillante équipe de Suisse (1-1), dimanche 17 juin à Rostov. La Seleção de Neymar, pas assez tueuse, n'a pas réussi à conserver son avantage au score.


Le résumé du match 

Pour ses grands débuts dans ce Mondial russe, le Brésil s'est (à moitié) pris les pieds dans le tapis. Favorite à la victoire finale le 15 juillet prochain, la Seleção voulait marquer les esprits. Pour leur premier match en Coupe du monde, quatre ans après l'humiliation de Belo Horizonte et le 7-1 concédé face l'Allemagne à domicile, les Auriverdes n'ont pu faire mieux qu'un match nul (1-1) contre une équipe de Suisse valeureuse. Les Brésiliens de Tite étaient pourtant bien lancés après l'ouverture du score de Coutinho (20e, 1-0) sur une sublime frappe enroulée (voir ci-dessous). Mais, au retour des vestiaires, ils ont baissé le pied, laissant tout le loisir aux Helvètes de revenir dans la rencontre. Les Suisses de Vladimir Petković ont fait preuve d'une détermination à toute épreuve. Et ça a payé avec l'égalisation de Steven Zuber (50e, 1-1), sur le seul corner de la Nati en seconde période, d'une tête puissante précédée d'une poussette sur Miranda pour se faire un chemin. Insuffisant, malgré les protestations de tout le banc brésilien, pour faire intervenir le VAR, l'assistance vidéo.

>>> Le film du match Brésil-Suisse (1-1)


À l'instar de l'Espagne et de l'Argentine, accrochées par le Portugal (3-3) et l'Islande (1-1), et de l'Allemagne, battue par le Mexique (0-1), le Brésil n'a pas réussi son entrée en lice. C'est d'ailleurs la première fois depuis 1978 face à la Suède(1-1) que la Seleção ne remporte pas son match d'ouverture en Coupe du monde. Il lui faudra montrer tout autre chose vendredi (14h) face au Costa Rica, sous peine de se retrouver en difficulté.



L'homme du match

Fait plutôt rare, ce n'est pas l'homme mais les hommes du match. Alors que l'on attendait Neymar, c'est finalement Coutinho qui nous a régalés. Le milieu du Barça, étincelant et prépondérant dans le jeu, a débloqué la situation pour le Brésil grâce à un splendide tir enroulé qui est venu se nicher à l'intérieur du poteau de Sommer. Mais si le Brésil n'a pas réussi à vaincre la Suisse, c'est aussi en partie grâce à Yann Sommer. Le gardien de la Nati a sauvé son équipe à plusieurs reprises, notamment en détournant une tête de Roberto Firmino en fin de rencontre (voir ci-dessous). Les Suisses peuvent remercier le dernier rempart du Borussia Mönchengladbach. 



La stat' du match

Un Neymar au petit trot. Pour son entrée en lice avec le Brésil, la star de la Seleção n'a pas eu l'impact habituel qu'on lui connait. Il faut dire que la Nati n'y est pas allée de main morte pour le faire déjouer. Avec dix fautes subies ce dimanche à la Rostov Arena, le Brésilien a été empêché dans la plupart de ses mouvements. Il faut remonter à Alan Shearer lors d'un Angleterre-Tunisie (2-0) en 1998 pour voir subir plus de fautes lors d'un match de Coupe du monde. Autre élément à sa décharge, le sélectionneur auriverde Tite avait prévenu que Neymar ne serait "pas à 100%". Espérons qu'il ait retrouvé son niveau, vendredi 22 juin (14h) face au Costa Rica. 

Offrez-vous encore plus de frissons en défiant vos amis et collègues au jeu de pronostics gratuit MonPetitProno. On vous prévient, vous ne verrez plus les matchs de la même façon... Et pour vous mesurer à toute l'équipe TF1, rejoignez gratuitement La Ligue grâce au mot de passe KAL1YSWK