Comment, envers et contre tous, Toni Kroos a décidé de marquer son but historique

Voir le site Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

TONI KROOS ALL 2122
Par La rédaction|Ecrit pour TF1|2018-06-24T15:42:50.760Z, mis à jour 2018-06-24T15:56:54.216Z

Les champions du monde en titre ne doivent leur survie qu'à un coup de génie de Toni Kroos, samedi face à la Suède (2-1). Un coup franc chirurgical qui doit surtout à la confiance en lui du joueur du Real Madrid alors que ses coéquipiers lui demandaient de procéder autrement.

Parfois, l'Histoire tient à peu de choses. S'il avait écouté ses coéquipiers samedi, Toni Kroos n'aurait jamais marqué le coup franc d'anthologie qui a donné, dans les dernières secondes du match, la victoire (2-1) aux siens face à la Suède (groupe F), remettant par la même les champions du monde en selle au Mondial. Après la faute subie par Werner, Kroos et Marco Reus se dirigent tous les deux vers le ballon. Evidemment, ça discute. Le joueur du Borussia Dortmund, qui a déjà marqué dans cette rencontre à la vie à la mort, pense avoir la baraka. 

Sauf que le Madrilène Kroos, conscient qu'il n'y aurait plus d'autres occasions, ne l'entend pas ainsi. "Rolls Reus" lui demande alors s'il compte centrer... Réponse de Kroos : "Non". Manuel Neuer veut déserter ses cages et monter, Mario Gomez, chaud comme la braise, se prépare à placer un coup de casque victorieux, depuis le banc de touche, Mats Hummels, gêné par ses cervicales, s'égosille et supplie son coéquipier de chercher les têtes : "Je lui ai crié très fort qu'il devait centrer", a raconté le défenseur dimanche, invité à revenir sur ce coup de pied de génie. 




Hermétique à tout ce qui peut se passer, Kroos, homme de peu de mots, a déjà tout prévu. Celui qui a touché dans cette rencontre 144 ballons (un record qui, au sein de la Mannschaft, tenait depuis 1966) donne les ordres à Reus : "Je te fais la passe, tu me la redonnes et je frappe". Plus simple à dire qu'à réaliser. Pourtant, le plan se déroule sans accroc. Kroos la glisse à Reus, décalé sur sa droite, Reus bloque le ballon et Kroos, grâce à cet angle qui vient de s'ouvrir, enveloppe une frappe chirurgicale dans la lucarne opposée pour remettre les champions du monde en titre en selle. "Après, j'en ai pris pour mon grade dans le vestiaire", a reconnu Matts Hummels, qui encaissera sans problème ce mal pour ce bien. 

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football

Plus d'actualité